Trouver un mentor ou un groupe - les risques

Publié le par NightWind

Lorsque vous serez certain que la voie païenne est le mode de vie que vous souhaitez suivre, il se peut que vous ayez le désir de partager ce mode de vie avec d’autres qui ont les mêmes vues et les mêmes buts. Pour éviter de vous retrouver dans un groupe dont les intentions ne seraient pas honorables, il y a quelques petites choses qui peuvent vous aider à échapper aux recruteurs en tous genres.

 

La première chose, et la plus importante à mon sens, est d’écouter votre Jumeau spirituel, votre Guide, votre Petite Voix, vos Tripes, quel que soit le nom que vous lui donnez. Cette voix intérieure a rarement tort, et vous SAUREZ instinctivement que quelque chose ne tourne pas rond. Si vous ressentez ce sentiment de malaise vis-à-vis d’une personne ou d’un groupe, faites marche arrière ou prenez vos jambes à votre cou le plus vite possible.

 

Lors d’un premier contact avec quelqu’un, surtout sur internet, limitez-vous à des contacts relativement anonymes. Les échanges par mail, sur les forums de discussion ou sur les ‘chats’ permettent de mettre une distance, ne serait-ce que par l'utilisation de pseudos. Gardez tout de même à l'esprit que ce n’est pas toujours efficace, car il y a des menteurs patentés. Dans tous les cas, évitez de donner des informations personnelles avant d’être absolument sûrs qu’il n’y a pas de risque.

 

Si quelqu’un vous presse de lui donner des informations personnelles, rompez tout contact immédiatement. Si la personne persiste après que vous lui ayez dit poliment que vous ne souhaitez plus échanger avec elle, contactez votre fournisseur d'accès et déposez une plainte en donnant l’adresse mail de cette personne et son fournisseur d’accès. Il y a des lois contre le harcèlement électronique, n’hésitez pas à faire valoir vos droits.

 

Le risque sectaire
Il y a - et il y a toujours eu - beaucoup d’inquiétudes vis-à-vis des cultes ‘marginaux’ . La peur des sectes est grande et, sans sombrer dans la paranoïa que l'on peut parfois croiser sur certains sites 'anti-sectes', il faut tout de même reconnaître qu'il existe des personnes avides de pouvoir qui cherchent à manipuler et à contrôler les autres pour leur propre profit. Il est impossible d’empêcher de telles personnes d’infiltrer la communauté païenne et sorcière. Je suppose que d’une certaine façon, ces spiritualités sont plus exposées que d’autres d'une part parce qu'une de leurs caractéristiques principales est l'absence de dogme établi, et d'autre part du fait que de nombreux jeunes sont attirés par ces spiritualités. Absence de cadre établi et public jeune sont deux atouts majeurs pour les gourous en puissance ! Il faut donc faire preuve de vigilance avant d'entrer dans un groupe, et ne pas mettre de côté son sens critique sur le coup de l'enthousiasme. Vous avez envie de partager votre spiritualité et d'apprendre, pas d'être embrigadé et de vous faire berner par des gens douteux...

 

Les mouvements de lutte contre les sectes comme l'ADFI et le Centre Roger Ikor (CCMM) ont essayé de définir des critères d'organisation et des pratiques qui permettraient de ranger selon eux des groupements dans la catégorie moderne des sectes. Ce questionnaire, tiré du livret ‘Les Sectes’ (éditions Les essentiels Milan), peut vous aider à réfléchir sur le groupe que vous (ou un proche) fréquentez ou envisagez de rejoindre.Peu de groupes répondent à tous ces critères. Certains peuvent apparaître dans des groupes anodins. C’est la coexistence d’un certain nombre de ces caractères qui doit inciter à la méfiance, même si le groupe n’est pas répertorié comme un groupe sectaire.

 

Références
Y a-t-il un texte et/ou un maître incontesté ?
Dans ce que le groupe enseigne, y a-t-il des choses très différentes de ce que montre la science habituellement ?
Dans le groupe, condamne-t-on l’évolution du monde actuel ?
Est-ce une critique d’ordre général ou bien tout ce qui n’est pas le groupe, ses idées, son mode de vie est-il condamné ?
Les membres du groupes se considèrent ils comme une élite ? 
Utilise-t-on un vocabulaire particulier ‘pour initiés’ ?

 

Manipulation et exploitation des adeptes
Quel temps est consacré au groupe : au moment du recrutement et après ?
Y a-t-il des remèdes ou des boissons particulières ?
Y a-t-il des prières ou des exercices répétitifs ?
Les dirigeants se plaignent-ils d’être persécutés par l’extérieur ?
Le groupe organise-t-il un contrôle des membres les uns par les autres ?
Le travail s’effectue-t-il toujours par groupe de deux ?
Y a-t-il de la délation ou des séances publiques de critiques ?

 

Direction du groupe
Qui dirige le groupe : un ou des élus ? Elus par qui ?
Y a-t-il des discussions pour les décisions à prendre ?
Exige-t-on une loyauté absolue, inconditionnelle dans le groupe ?
Comment sont perçus les dirigeants : font-ils l’objet de critiques / de respect / d’une loyauté absolue / de vénération / de culte ?.

 

Argent
Y a-t-il de l’argent donné par les membres ? 
Qui en dispose ? Dans quel but ?
Si le groupe est important, y a-t-il transparence financière ?

 

Prosélytisme et recrutement
Y a-t-il recrutement de nouveaux adeptes ?
Comment sont considérés les gens extérieurs au groupe : avec méfiance / absence de contact / comme recrues possibles ?
Le groupe recommande-t-il aux adeptes d’infiltrer des familles / des groupes / des institutions ?

 

Rupture
Le groupe a-t-il poussé à la rupture avec la famille / les amis ?
Les membres sont-ils amenés à critiquer leur ancien mode de vie / leur vie familiale ou affective antérieure ?
Le groupe suggère-t-il des voyages à l’étranger, pour parfaire l'éducation ou l'initiation ?

Publié dans Bases de la Wicca

Commenter cet article