Petit poème écolo-éducatif...

Publié le par Kat-NightWind

Mi août, ciel de cobalt sur le bois de chênes verts, 
Et le chant des cigales, aussi sec que la terre. 
Le dieu Soleil, ardent, chauffe la sève des feuilles, 
Et fait vibrer les herbes sèches en trompe-l’œil. 

Le visage rougi, la  sueur qui perle au front, 
On marche sur les sentiers en petits escadrons,  
S’enivrant des senteurs de châtaigne et de thym, 
Et faisant une halte à l’ombre d’un grand pin. 

Les tomates et l’eau fraîche sortent de la glacière. 
On s’amuse, on chahute, on fait tomber un verre. 
On ramasse en riant les morceaux étincelants 
Avant de repartir sous le soleil brûlant, 

Les yeux émerveillés par la nature sauvage, 
Fixant dans les mémoires ces vierges paysages,  
Sans voir derrière soi l’animal affamé 
Né d’un infime oubli, d’un éclat ignoré. 

Un rayon de soleil miroite sur le verre, 
Sur les aiguilles de pin, petit point de lumière 
Devient vite fournaise qui dévore les troncs, 
Grondant et rugissant son chant de destruction. 

Lourdes volutes brunes qui ternissent le ciel,
Vers lequel montent les hurlements sacrificiels
Des feuilles qui s’embrasent, des arbres qui explosent
Sous les crocs acérés du dragon qui s’impose.

Visiteurs et touristes qui venez dans le Midi
Ne sous-estimez pas les risques d’un oubli,
Un bout de verre, un mégot éveillent l’animal
Qui dévore les arbres de son souffle infernal.

Vous qui aimez ces terres où vous passez l’été,
Pensez, dans tous vos gestes, à les sauvegarder.
Et même si vacances rime avec insouciance,
Ne soyez pas de ceux dont on hait l’inconscience.

 

feu

après l'incendie du 17 et 18 août

Publié dans Humeurs et Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ko'chka 23/08/2010 00:28


Comme je l'ai dit sur le forum, je trouve ton poème magnifique. Tu as réussit à trouver les mots justes pour exprimer toute l'horreur de la bêtise humaine...
Merci pour ces mots.


Alix 22/08/2010 12:27


C'est un poème magnifique et très bien écrit.
J'ignore s'il s'agit de l'incendie qui a ravagé la Clape, mais toujours est-il que je trouve ahurissant le manque d'attention dont peuvent faire preuve certains touristes, ou habitants. Lorsqu'on
se délecte de fabuleux paysages, le minimum est de les respecter.
Tout le monde le sait mais personne ne l'appliuqe, ou presque.
Si je peux me permettre, continuez à écrire de la poésie, le résultat est super.


Sarah 20/08/2010 22:06


toujours tellement triste de voir la bêtise devenir criminelle lorsqu'il suffirait de faire un peu attention ! j'ai beau être fumeuse, j'ai toujours un petit pot en verre qui ferme pour y mettre
mes cendres et mes mégots si je me déplace dans la nature, ça ne demande pas d'effort et évite de voir un tel désastre se produire... les larmes disputent la place à la colère lorsque je vois ça...