Aspects de la Déesse et du Dieu

Publié le par NightWind

La Déesse et le Dieu sont tout et partout. Ils sont le soleil, la lune, le ciel, l’océan, tout. Ils sont inhérents à la nature. Ils sont les deux parties égales et complémentaires de l’Un. Ils sont les archétypes de toutes les divinités qui ont existé.

*** La Déesse ***

Elle est la Grande Mère de tous les vivants, la Créatrice et la destructrice par son aspect duel. C'est la Terre Mère, la Dame de la Lune, la Grande Reine du Ciel, de la Terre et du monde d'en bas.
La Déesse des Païens est représentée par la trinité (les Trois Mères des Celtes) : La Vierge, la Mère, et la Vieille Femme. Dans la plupart des traditions néo-païennes, les phases de la lune (croissante, pleine, décroissante) symbolisent les 3 aspects de la triple Déesse : mises ensemble, elles apparaissent dans un symbole unique comprenant un cercle flanqué de deux croissants symétriques. 
Certains ajoutent un 4e aspect, la Sombre Déesse, symbolisée par l’absence apparente de la lune. Il faut toutefois se souvenir que les connotations d’âge associés à ces aspects dérivent de l’expérience humaine ; la Déesse est éternelle : toujours changeante et se renouvelant toujours.

La Vierge
Elle est la jeune Déesse vierge, mariée à personne et donc totalement libre. Elle symbolise la jeunesse, le printemps de la vie où tout est en fleurs, l'excitation de la chasse. Elle est innocente mais aussi une séductrice qui reconnaît le pouvoir de sa sexualité. Elle est celle qui donne l'inspiration, l'Initiatrice. Elle est Dame de la Lune et de tout ce qui est sauvage. Elle est l’Inspiratrice, l’Initiatrice, la Déesse des Commencements. La lune croissante la symbolise. Sa couleur sacrée est le blanc.

La Mère
C'est une femme dans la force de l'âge et au point culminant de son pouvoir. Elle symbolise la richesse de la vie, l’abondance, l’été. Elle protège les siens et s'assure que justice soit faite. Elle est la Vie. Elle est la Madonne qui berce tendrement son enfant mais aussi la lionne qui chasse pour nourrir ses lionceaux et se bat jusqu'à la mort pour les défendre. Elle est la Terre Mère, la Déesse des troupeaux, Dame de la Fécondité et de la Fertilité de la Terre. Etant Déesse de la Terre elle est aussi la Souveraineté, et le Roi ne peut avoir le pouvoir qu'en l'épousant lors d'une Cérémonie sacrée. La Pleine Lune la symbolise. Sa couleur sacrée est le rouge.

La Vieille Femme
C'est un être de sagesse. Elle est perspicace et de bon conseil. Elle se tient à la porte de la dimension de la mort. Elle est aussi la Déesse Sombre, parfois effrayante, la Destructrice, la Dame du Déclin, Déesse de la Nuit et du Monde d'en bas, de la caverne et de la tombe. Car ce qui naît doit grandir, vieillir et mourir et de ce qui est mort naît la fertilité retrouvée. Elle est la Truie qui dévore ses petits, la grande nécessité par laquelle la chaîne alimentaire et le cycle de la vie continuent. Par conséquent elle représente aussi la Déesse de la régénération. La Lune décroissante la symbolise. Sa couleur sacrée est le noir.
 
*** Le Dieu ***
Tout comme la Déesse peut être appréhendée en observant les phases de la Lune, le Dieu peut être compris en observant les saisons. Le Dieu Cornu de la Wicca a lui aussi plusieurs aspects, que l’on retrouve dans les Sabbats : celui du Soleil-Dieu, et celui du Roi du Chêne et du Roi du Houx.  
 
Le Soleil-Dieu
Il règne dans le ciel pendant nos heures d’activité. Son lever et son coucher marquent les heures pendant lesquelles nous pouvons travailler. Il est aussi le Père du Ciel dont la lumière fertilise la Terre et le soleil hostile qui rend le désert stérile.
A Yule, il naît en tant qu’incarnation de l’innocence et de la joie, le triomphe du retour de la lumière. A Imbolc, comme les jours rallongent visiblement, on célèbre sa croissance. A Ostara, il est le jeune homme vert qui danse avec la Déesse. A Beltane, il est le jeune Dieu qui épouse la Déesse. Leur mariage est consommé à Litha et leur union est si complète qu’elle est aussi sa mort. On le pleure à  Lammas, et à Mabon il dort dans le ventre de la Déesse. A Samhain, il arrive dans la Terre de Jeunesse, où les âmes des morts redeviennent jeunes, en attendant de pouvoir renaître. Il ouvre les portes pour qu’elles puissent rendre visite à leurs proches et lui aussi redevient jeune, jusqu’à ce qu’il renaisse à Yule.

Le Roi Chêne et le Roi Houx
Ce sont des aspects jumeaux qui représentent le cycle de la fertilité. Chacun règne la moitié d’une année, combat pour les faveurs de la Déesse et se retire pour les six mois du règne de son frère.
Le Roi Chêne, le jumeau lumineux, règne de Yule à Litha. Il représente l’expansion et la croissance. Son arbre, le chêne, symbolise la force et la longévité, son fruit, le gland, est évidemment phallique, et ses racines s’étendent aussi loin sous terre que s’élèvent ses branches, montrant ainsi qu’il règne à la fois sur le Ciel, la Terre, et le Monde Souterrain.
Le Roi Houx, le jumeau sombre, règne de Litha à Yule. Il représente la retraite et le repos. Son arbre, le Houx, a un feuillage persistant et ses baies rouge vif resplendissent quand tout le reste est sans fruit, symbole que le Roi Houx est le Gardien de la Vie pendant le repos de son frère.

Le Dieu Cornu
Il est le fils et l’amant de la Terre Mère. Il est l’incarnation de toute virilité, celui qui imprègne la Terre. Bien qu’il soit sacrifié, il réapparaît éternellement fort, pour garder et défendre ses créatures. Il est Seigneur de la Danse, car il représente les rythmes de la vie, de la croissance, de la mort et de la renaissance. Son apparence qui combine des aspects humains et animaux (ses cornes étant bien souvent des andouillers ou des bois de cerf), nous rappelle que la divinité et la nature ne sont qu’un.
Le Cornu est le Seigneur des animaux et de la vie, mais il est aussi, comme la Déesse, duel, et il est à la fois Seigneur de la Mort et de la résurrection. Car il n’est pas seulement le Chasseur, il est aussi la proie, la victime sacrificielle qui est abattue pour que la tribu puisse vivre. Il est l’esprit des bêtes sauvages, le gardien du domaine de la Déesse.

Publié dans Bases de la Wicca

Commenter cet article