Roue Astrologique 3 : Beltane et le Taureau

Publié le par Kat-NightWind

Beltane, à l'opposé de Samhain, fête l'arrivée de la saison chaude. La nature explose autour de nous, transmettant la joie de vivre. D'un point de vue mythologique, Mai est le mois des fêtes en l'honneur de la végétation, des fleurs, des sources et de l'eau. Tous ces symboles sont inséparables de l'amour, de l'érotisme et de la lutte des forces des Ténèbres. C’est en premier lieu une fête de fertilité soulignant une fois de plus la renaissance par Mère Nature qui devient évidente. Deux substances s'unissant pour en former une troisième constitue l'esprit de Beltane.

La veille de Beltane, on allumait de grands feux, faits des branchages morts de l'hiver, généralement situés au sommet de collines, afin qu’ils puissent être vus de toutes parts. Ces feux étaient faits pour "attirer" le soleil par effet de mimétisme. Durant la nuit, on posait près du feu ou dans le feu des offrandes pour assurer la croissance des troupeaux et des récoltes. Les feux de Beltane ayant des vertus purificatrices et fertilisantes, une coutume consistait à faire passer les troupeaux entre deux feux. Le bétail était alors protégé des épidémies jusqu'à l'année suivante, et on pouvait l'emmener paître dans les prés.

Lorsqu’on visite Avebury Henge, le gigantesque cercle de pierres au nord de Stonehenge, le Gardien des Pierres explique qu’à une époque, il y avait une “obélisque” au centre de l’un des cercles (en fait un immense menhir). A Beltane, l’obélisque projetait son ombre sur une autre pierre appelée la 'pierre vulve', de par sa forme. Les polarités mâle et femelle entraient en contact symboliquement. Comme le sexe est la base de la reproduction et donc de la vie et de l’abondance, Beltane est une période de l’année où le symbolisme sexuel est évident.

On plante dans la Terre mère des mâts de mai, symboles phalliques, auxquels on accroche en hauteur des rubans rouges et blancs. Les participants prennent un ruban (rouge pour les hommes et blancs pour les femmes) et dansent autour du mat, tissant ainsi les rubans qui enserrent le mat phallique, symbolisant l’union divine.
Offrandes, boissons, victuailles sont distribuées pendant les rondes qui se terminent à l'aube. On recueille alors la rosée, on s'en lave le corps, on en frotte le pis des vaches et les hommes et les femmes se retrouvent et s'unissent.
En opposition aux rites païens, les mariages ont longtemps été interdits pendant le mois de mai en Europe de l'Ouest et du Nord, et le Concile de Milan, au XVe siècle, bannit la pratique de l'arbre de mai.


On ne s’étonnera guère que le bétail soit mis à l’honneur lors de cette fête bucolique qui se situe au milieu du signe du Taureau. Caractéristique avec ses amas, le Taureau est une constellation très ancienne. Dans la mythologie grecque, le Taureau correspondrait soit à la forme bovine utilisée par Zeus afin de commettre le rapt d’Europe : Europe est une princesse phénicienne, très belle qui est enfermée dans son palais. Un jour, alors qu'elle erre dans ses jardins, un taureau "aux cornes semblables à des croissants de lune" se présente. Elle est vite séduite par l'animal et se hisse sur son dos. Après un long voyage vers la Crète, le Taureau dont "les yeux sont de la couleur de l'or et dont les lèvres qui sourient sont aussi douces que du Satin" se penche sur Europe, qui s'abandonne. De cette union naîtront trois fils, Minos, Sarpédon et Rhadamanthe.

L’énergie du Taureau est relativement simple. Le signe est gouverné par Vénus et représente l’archétype du féminin sacré. Lorsque le Taureau est à l’œuvre, il nous faut reconnaître et utiliser cette part plus douce, plus féminine de nous-mêmes. Ce n’est donc pas surprenant que le Taureau ait toujours été l’énergie dominante de Beltane, lorsque l’on célèbre la gloire et la nécessité du féminin pour l’avenir de la tribu et de l’espèce.
Le symbole du signe, par contre, est celui qui est utilisé par les wiccans pour représenter le Dieu.

Le Taureau attire calmement à lui ce dont il a besoin pour son bien-être. Signe de Terre, il en utilise le magnétisme. Le Taureau printanier se focalise sur la sensualité, le plaisir, la joie. Il favorise ce qui est beau, agréable et facile. Il aime manger, boire, profiter de tous les plaisirs de l’existence. Il symbolise notre besoin basique de plaisir, la satisfaction et la gratification physique, apportant une conscience aiguë des cinq sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût.
Comme le Taureau tactile, les énergies de Beltane sont primales, avec des rites qui rejoignent la Charge de la Déesse, la Vénus du Taureau : tous les actes d’amour et de plaisir sont ses rituels.

Publié dans Mes Pensées Païennes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article