La Lune Noire

Publié le par Kat-NightWind

C’est la phase lunaire qui précède la Nouvelle Lune. Pendant trois jours, le disque lunaire n’est plus visible la nuit (on peut parfois l’apercevoir dans la journée). Cette mort symbolique de la Lune fait souvent peur. Inconsciemment on associe Lune Noire et magie noire et la plupart des écrits sur les phases de la Lune contribuent à répandre cette fausse idée.

Cette phase lunaire est associée au 4e aspect de la Déesse, l’aspect sombre qui fait la transition entre la Vieille et la Vierge. Elle est le "mal" nécessaire sans lequel la vie ne pourrait pas continuer, la Déesse de la Mort qui nous reprend dans son ventre pour nous dissoudre et nous faire renaître. Elle a pour noms Cailleach, Banshee, Hécate, Kali, Morrigan.

 

Petit détour par l'astrologie, même si la Lune Noire astrologique n’a en commun avec la phase de la Lune que le nom. Malgré tout, le symbolisme de la Lune Noire astrologique a, à mon sens, un rapport direct avec les énergies magiques de la phase de la Lune en question ici.

 

En astrologie, donc, la Lune Noire est aussi appelée Lilith. Dans la mythologie, Lilith était la déesse de l’ombre, la première femme avant Eve, la reine des Enfers. A notre époque plus moderne, elle est l’ombre au sens jungien : notre inconscient, le potentiel non révélé qui est en nous, ce que nous avons refoulé. Nous avons tous, hommes ou femmes, une Lilith au fond de notre psyché, une part d'ombre faite des aspects les plus indésirables de notre nature. Nous voilà donc clairement dans le symbolisme de l'Ombre.

 

La Lune Noire fait aussi appel à quelque chose de profond, d’ancien, d’archaïque : les incarnations précédentes, la mémoire du cerveau reptilien, les atavismes de l'humanité tout entière. De ce fait, elle a un rapport étroit avec la vie avant la naissance, cet état de béatitude dans les ténèbres du ventre maternel, ce bien-être dont on est coupé lorsqu'on naît.

Lorsque nous voyons le jour, lorsque l'air pénètre dans nos poumons du nouveau-né et que nous recevons le choc de la vie, lorsque nous sommes expulsés des ténèbres primordiales, le cri que nous poussons est un "Non!" profond, violent, absolu. Avec ce cri s'expriment la peur viscérale de la séparation, la perte de cette béatitude idyllique et le manque qui en résulte. C'est le même refus catégorique qui se manifeste chaque fois que nous sommes confrontés aux chocs de la vie, et lorsqu’on a ressenti une fois la poussée de ce cri venu des entrailles, dans ces moments terribles où l'on pense avoir tout perdu, on ne peut en oublier la force.

 

Il faut du temps et du labeur pour parvenir à la pleine acceptation de toutes les facettes de la vie, ce chemin souvent sinueux et douloureux. La Lune Noire nous fait prendre conscience de notre peur la plus profonde pour nous permettre de la dépasser, de nous dépasser nous-mêmes, afin de parcourir la voie qu’elle éclaire, notre vie, jusqu’à son terme, le retour aux ténèbres primordiales.

 

A la lumière (noire...) de tout cela, revenons à notre phase lunaire.

En magie, la Lune Noire est le meilleur moment pour l’introspection et la contemplation, le moment idéal pour faire face à ses peurs et à ses défauts, et pour faire le bilan des changements qui s’imposent, des choix qu’il nous faut faire, et des choses dont il nous faut nous séparer.

 

Parce qu’elle possède le pouvoir de l’entre-deux, étant un moment "hors du temps", tous les travaux de divination et les capacités psychiques bénéficient grandement de son influence.

 

A la Lune Noire, on peut aussi procéder aux bannissements, à la transmutation du négatif en positif. On utilise ses énergies pour lâcher prise par rapport à tout ce qui est obsolète, pour se débarrasser des addictions, des mauvaises habitudes, de la maladie et des obstacles, pour obtenir justice, faire son deuil (décès, séparation, etc) et ouvrir la porte au changement.

Publié dans Mes Pensées Païennes

Commenter cet article

Michel 18/12/2009 16:31


Bonjour,

je tombe par hasard sur votre site, en faisant des recherches sur Avalon.

Merci pour votre commentaire instructif sur la lune noire, qui me parle plutôt bien.

Je reviendrai vous visiter au gré de mes envies et de ma curiosité.

Amicalement,

Michel


krissy 05/12/2009 11:32


J'ai toujours préféré la lune noire, je me sens paisible, mais une amie m'a dit : tu dois apprendre aussi l'utilité de la blanche.

Merci, ton blog est magnifique et empreint de lumière.