La Morrígan à la rescousse

Publié le par Kat-NightWind

La Morrígan (en Gaélique Mhór Ríoghain; aussi Morrighan, Mórrigan, Morrigan et Morrigu) est une déesse celto-irlandaise dont le culte remonte à l’Age de Bronze, et peut-être à l’Age de Pierre. Son nom signifie "Reine Fantôme" ou "Grande Reine". Elle est souvent considérée comme étant la déesse de la guerre et des guerriers, de la bataille et de la lutte, ainsi que de la souveraineté, de la fertilité, de la prospérité et de la magie. Avec Badb et Macha elle forme une triade de trois déesses guerrières.


Morrighan, par Michele Lee Phelan

Autres noms

Morgane (du gallois mor "mer" ou mawr "grand" can "brillant" ou cant "cercle" ou geni "né.") ; Modron ; Badhbh Chatha: "Corbeau de la Bataille" ; La Rouge. Une inscription trouvée en France invoquant Cathubodva, 'le Corbeau de la Bataille', montre qu’un concept similaire existait chez les celtes gaulois.


Mythologie et légendes

D’après le "Lebor Gabala Erenn" Morrígan est l’une des trois filles d’Ernmas, qui est peut-être une antique déesse de fertilité. A Samhain, le Dagda, Roi des Tuatha de Danann, rencontre Morrígan sur le gué d’une rivière et s’unit à elle. Il s’assure ainsi son aide contre les Firbolgs lors de la première bataille de Mag Tuired. Après la seconde bataille, elle prédit la fin du monde et sa ruine causée par la perte de morale. Morrígan offre aussi son amour à Cúchulainn, le héros irlandais. Lorsqu’il la rejette, elle lui dit qu’elle l’empêchera d’agir quand il sera au combat. Lorsque Cúchulainn est finalement tué, elle se pose sur son épaule sous la forme d’un corbeau. Le malheur de Cúchulainn fut de ne pas reconnaître le pouvoir féminin de souveraineté qu’elle lui avait offert.


Ses Représentations

Elle est souvent représentée comme un corbeau noir ou une corneille. Elle apparaît aussi comme une cailleach, une vieille femme borgne. Lorsqu’elle cherche à s’accoupler, elle est aussi une belle jeune femme.


Ses Signes et Symboles

Animaux : vache, jument, corbeau ou corneille. Armes : lance, épée, bouclier.
Le gué d’une rivière, le rouge et le noir.

Offrandes

Bière, plume de corbeau, sang, viande crue et vin rouge.


Son Rôle

Puisqu’elle est la déesse du destin, de la mort et de la renaissance, de la magie, de la vengeance, de la guerre et du changement, les travaux associés à la Morrígan sont principalement sombres (à ne pas confondre avec ‘mauvais’).
La Morrígan peut être une excellente alliée, mais une ennemie terrible si on la contrarie. Traitez-la avec respect et ne l’invoquez pas pour des broutilles. Ce n’est pas une Déesse particulièrement douce, elle préfère l’approche directe. Ce qui doit être fait est fait le plus rapidement et le plus directement possible.

Bien que sa nature double balance plus aisément du côté de la rage et de la destruction, elle est également une créatrice de vie et une guérisseuse. La Morrígan offre le réconfort, elle donne le courage et la force dans les situations qui les nécessitent. Elle peut donner la force d’affronter les changements majeurs de l’existence (notamment les changements qui suivent une perte, par exemple, le décès d’un membre de la famille, la perte d’un emploi, la perte dans un accident, etc.)

Elle est la féminité forte et indépendante, associée aux aspects parfois effrayants de l’énergie féminine. En tant que protectrice, elle donne à l’individu le pouvoir d’affronter les défis avec une grande force personnelle, malgré l’adversité la plus redoutable. Faites appel à son énergie pour vaincre un adversaire ou utilisez sa force pour la magie de bannissement.


Petite note perso : la raison de cet article
Vous l'aurez peut-être compris en jetant un coup d'oeil au logo du blog, la Morrígan est une Déesse pour qui j'ai un respect particulier. Elle m'a soutenue et aidée à une période qui a apporté de profonds bouleversements dans ma vie et dans ma façon de percevoir le monde. Elle m'a permis d'explorer mon côté sombre et a été un déclencheur dans ma vie spirituelle, puisque son intervention m'a poussée à être moins "fluffy" et m'a incitée à changer mon nom de sorcière en y intégrant ce côté sombre.

A nouveau aujourd'hui, elle vient de s'imposer à moi, au moment où il m'a fallu faire quelque chose pour venir en aide à ma soeur d'âme, qui vit en ce moment même des heures d'angoisse. Quelques heures après avoir appris la fugue de son petit dernier âgé de 13 ans, une fois gérée la panique du moment et après avoir alerté les membres du CDA pour créer une énergie commune dans un même but, je me suis dirigée vers mon autel et sans l'ombre d'une hésitation, j'ai dressé une bougie noire devant la statuette de la Morrígan. Etrange choix, me direz-vous, mais avec la lune presque noire et la crise à traverser, la Morrígan s'est imposée à moi et m'a soufflé la marche à suivre : puisque le jeune ado a choisi, pour se couper du mal-être qui est le lot de cette période difficile de la vie, de s'enfuir dans les bois à la nuit tombée, elle serait sa gardienne nocturne, capable à la fois de le protéger mais aussi de lui faire affronter ses peurs. Armée de mon obsidienne oeil céleste (ne me demandez-pas pourquoi, je n'en sais rien du tout - là aussi, c'est l'instinct qui a choisi pour moi), j'ai donc lancé ma Déesse sombre sur sa piste, en la chargeant d'une mission double et délicate : celle, bien sûr, de le ramener à la maison le plus vite possible, par tous les moyens possibles, mais aussi de le mettre à l'épreuve, de lui faire affronter ses peurs les plus profondes, pour qu'il apprenne à faire face à la crise d'adolescence particulièrement dure qu'il est en train de vivre.
A l'heure qu'il est, nous attendons toujours des nouvelles, mais au fond de mon coeur, j'ai une confiance totale pour ce qui est de la sécurité du jeune fugueur. Il est entre de bonnes mains, probablement endormi, pelotonné au pied d'un vieil arbre, après une nuit de remise en question et de lutte avec ses propres "démons".

Comme promis à ma soeur d'âme, quelques petites photos des restes de ma bougie...




Publié dans Mes Pensées Païennes

Commenter cet article

Salem 20/09/2009 12:02

bonjour Kat,

je viens de lire ce post et me joins à vos pensées et j'éspère que le petit est rentré.

cordialement, Salem.

Kat-NightWind 18/09/2009 23:03

Le jeune homme est rentré chez lui ce soir à 20h44. Pour info, notre dame la lune est passée à sa phase de lune noire à 20h45...