Réchauffement !

Publié le par Kat-NightWind


«Il ne faudra rien moins qu’un sauvetage de la planète pour la préserver de la catastrophe environnementale provoquée par un changement climatique dangereux».

Il s’agit là de l’avertissement publié dans une revue scientifique sérieuse par un groupe de chercheurs. Ils reprochent au Groupe Intergouvernemental pour l’Etude du Changement Climatique de l’ONU de sous-estimer l’ampleur de l’élévation du niveau des mers provoquée par la fonte des glaciers et de la banquise durant ce siècle. Au lieu de 40 centimètres, cette élévation pourrait atteindre plusieurs mètres d’ici 2100.

Dans leur étude «Climate Change and Trace Gases», les chercheurs soulignent l’ampleur des dangers liés au changement climatique. «Les émissions récentes de gaz à effet de serre rapprochent dangereusement la terre d’un changement climatique énorme qui pourrait échapper à tout contrôle.»

Le forçage artificiel du climat, résultant des émissions humaines de CO² et de gaz à effets de serre, menace de provoquer une bascule du climat qui pourrait «déclencher un cataclysme» dans les glaces de l’Antarctique et du Groenland. 

De telles bascules de climat se sont déjà déroulées par le passé, mais aucune n’a eu lieu depuis que les hommes ont développé des sociétés et des civilisations complexes, qui ne survivraient sans doute pas à des changements de cette nature s’ils intervenaient maintenant.

«Les civilisations se sont développées, et ont construit leurs vastes infrastructures durant une période inhabituelle de stabilité climatique, l’Holocène, qui dure depuis 12 000 ans. Cette période est sur le point de s’achever.»

Les hommes ne peuvent pas se permettre de brûler ce qu’il reste de carburant fossile. «Le faire, ce serait rendre certain un changement climatique dramatique, nous amenant à une planète différente de celle sur laquelle les civilisations ont construit leurs infrastructures matérielles.»

Le Dr Hansen affirme que nous disposons de 10 ans pour limiter les émissions de CO2. Sans quoi la chaleur accrue pourrait déclencher une fonte rapide des glaces des pôles, agravée par une inversion de l’albédo, se produisant lorsque les rayons lumineux réfléchis par les surfaces gelées blanches sont absorbés par la surface sombre de la mer. «Nous affirmons que la durée requise pour déclencher ce mécanisme est au plus d’un siècle, probablement moins.»

Il est impossible d’évaluer le niveau ou les émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine atteindront un niveau dangereux. «Quoi qu’il en soit, il est bien inférieur à ce qui a été communément admis. Si nous ne l’avons pas déjà franchi, notre modèle d’infrastructure énergétique nous garantit que nous le dépasserons en quelques dizaines d’années. Nous en concluons qu’une stratégie praticable pour le sauvetage de la planète, requerra presque à coup sûr une méthode pour extraire les gaz à effets de serre de l’atmosphère.»

Image hébergée par servimg.com

Publié dans Humeurs et Autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article