La Mort dans la Spiritualité Wiccane

Publié le par NightWind

Pour une culture qui craint l’échec, qui résiste à l’équilibre naturel des cycles, et qui manque de connexion spirituelle avec le divin, mourir est une terreur qui doit être évitée à tout prix. Mais qu’en est-il de la perspective wiccane sur la vie et l’après-vie ?

 

Contrairement à de nombreuses religions, la Wicca ne craint pas la mortalité. Bien que le passage d’un être cher soit toujours douloureux, les wiccans ne rejettent pas les processus naturels de la vie. La Roue tourne, et parfois il est des choses et des gens que l’on doit laisser partir. Nous savons également que la Roue tournera à nouveau, et que ce qui a été perdu nous sera rendu. La forme peut changer, mais rien n’est jamais perdu pour toujours.

La Wicca a aussi une relation avec ceux qui sont morts qui est différente de la plupart des religions modernes. Pour nous, la mort n’est pas un mur, mais un voile. Même si nous ne pouvons pas voir et toucher aisément nos disparus, ils ne sont pas entièrement partis. Nous pouvons pleurer sur la distance qui nous sépare, mais nous percevons toujours un lien avec ceux qui nous ont quittés.

Du point de vue spirituel, la mort n’est pas une fin, mais seulement une transition. Les êtres mortels passent une porte vers un autre royaume d’existence. Et cette porte a une fenêtre par laquelle nous pouvons parfois voir l’autre côté. Et l’autre côté, qui jouit d’une perception plus grande, peut toujours nous voir.

Aussi est-il naturel que les amitiés durent au-delà de la mort. De nombreuses personnes, y compris des non wiccans, ont fait l’expérience d’une communication avec leurs disparus. Combien d’histoires avez-vous entendues qui racontent comment un être cher est apparu aux membres de sa famille au moment de sa mort ? Nous sommes nombreux à avoir fait des rêves, à avoir entendu des mots murmurés et à avoir eu des semblants de visions de personnes décédées. Bien sûr, une partie de ces contacts peut être due à l’imagination, mais l’on ne peut tout rejeter en bloc.

 

Un wiccan accepte la mort et même l’honore. Bien que la Wicca célèbre la vie sur terre, la plupart des wiccans sont conscients du fait que la vie physique est limitée et limitative. La mort libère des fardeaux et des oeillères qui vont de pair avec le corps physique, et il s’agit en outre d’une étape inévitable de la vie. Sans la mort, il ne peut y avoir de nouvelle vie. Dans le cycle de la Roue, ce sont les périodes de repos qui permettent la croissance. Cela ne signifie pas qu’un wiccan néglige de faire ce qu’il peut pour préserver et améliorer la vie, dans les limites de la raison. Mais il est inutile et même dangereux, de vouloir garder quelqu’un en vie à tout prix, sans se soucier de  la qualité de vie de la personne, ou contre ses souhaits.

 

Les wiccans vont-ils au paradis ?
Le paradis est un mot chrétien pour un concept principalement chrétien. Il se réfère à un lieu physique dans le ciel où Yahweh vit avec Jésus et les anges et tous les bons chrétiens. Par conséquent, non. Les chrétiens ne voudraient sans doute pas de nous, et nous ne voulons pas de leur conception du paradis.
Pourtant la notion de paradis change peu à peu de sens, quand la conscience humaine  passe du dogme religieux à la spiritualité elle-même. Parfois, le paradis exprime simplement le fait d’être en présence du divin, sans l’illusion de séparation créée par la chair. En tant qu’état de conscience étendue et d’unité avec le divin, alors oui, les wiccans vont au paradis. Si ce n’est pas après cette incarnation, ce sera après une incarnation future.

 

Les mots ont tendance à rendre confuse une question pour laquelle nous n’avons pas de vocabulaire. Nous manquons déjà de concepts et de compréhension pour parler de la vie, alors c’est encore plus difficile pour la mort.

La question de la vie après la mort ne peut trouver de réponse tant que nous ne définissons pas ce que nous entendons par “la vie”. La vie est-elle conscience ? S’agit-il des processus physiques du corps et du cerveau ? S’agit-il du "moi" que nous pensons être ? Comme bien des choses dans la Wicca, il est difficile d’affirmer LE point de vue wiccan, chaque wiccan ayant le sien. L’une des possibilités de vie après la mort est la réincarnation. De nombreux wiccans acceptent au moins la possibilité d’une réincarnation – c’est-à-dire, que l’étincelle qui constitue le "moi" revienne à la vie dans un autre corps, peut-être éternellement. Ce que cela signifie, cependant, est inconnaissable. Comment puis-je être "moi" si je suis quelqu’un d’autre ? Quel est le "moi" qui revient ? Ces questions ne peuvent pas avoir de réponses complètes.

 

Le mystère de la mort ne va certes pas être résolu par un article, ni même par une religion. La spiritualité wiccane a une certaine philosophie, qui inspire aux wiccans leurs points de vue sur la mort. Mais nous n’avons pas toutes les réponses, et tous les wiccans n’ont pas le même point de vue. On peut sans doute affirmer sans trop de risque d’erreur que tous les wiccans croient que la conscience continue après la mort, et que personne ne sait vraiment comment ou sous quelle forme.

Publié dans Au delà des Bases

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article