Créer ses propres rituels

Publié le par NightWind

"Pourquoi apprendre à créer mes propres rituels alors que je peux simplement me servir des rituels de quelqu’un d’autre ?"
La Magie est l’une des méthodes les plus puissantes pour atteindre un but désiré. Toutefois, afin qu’un sort fonctionne, il doit avoir un sens personnel pour celui qui le jette. Ce sens peut être obtenu à travers des rituels préfabriqués par d’autres personnes, pourvu que celui qui les pratique en comprenne le symbolisme sous-jacent. Malgré tout, je pense que les rituels les plus efficaces sont ceux que l’on écrit soi-même, et qu’il vaut mieux utiliser les rituels d’autrui seulement comme aide à la réflexion. Il n’y a bien sûr aucun mal à utiliser des rituels provenant de livres ou de sites web. Lorsqu’on débute, créer ses propres rituels peut sembler au-dessus de ses capacités, et on a peur de tout mélanger, de se tromper ou d’offenser quelqu’un ou quelque chose. Par conséquent, commencer avec des sorts pré-écrits est plus facile, pour certains.
 
Malheureusement nombreux sont les débutants qui ont tendance à faire un rituel pas à pas et mot à mot, sans savoir ce que signifient les divers composants, ni à quoi ils servent, et qui, ensuite, ne comprennent pas pourquoi le sort ne fonctionne pas. Mais ce qui fait fonctionner un rituel, ce n’est pas les mots que l’on dit, c’est l’intention et l’énergie. Or si l’on ne connaît pas la signification de ce que l’on fait, comment cela peut-il être efficace ? Par contre, si vous écrivez votre propre rituel, vous connaîtrez le sens de chaque mot et de chaque action, et par conséquent votre travail magique sera puissant.

 

Pourquoi les gens pensent-ils que les seuls rituels qui fonctionnent sont ceux des livres ? Ce n’est pas comme s’ils étaient écrits par les dieux ! Les rituels que l’on trouve dans les livres sont écrits par les auteurs qui, ô surprise, sont humains (enfin, pour la plupart !) Alors est-ce à cause de l’argent que vous avez donné pour le livre qui fait fonctionner les rituels ? Est-ce parce que l’auteur est plus âgé/plus expérimenté/meilleur poète que vous que son rituel fonctionnera mieux ?
Rien de tout cela n’est justifié. Les rituels fonctionnent grâce à l’émotion et à l’énergie qu’on y met, c’est aussi simple que cela. Les rituels tirés d’un livre ne sont pas infaillibles. Vous ne pouvez pas simplement réunir les ingrédients requis, réciter le texte et espérer un résultat. Il faut croire à ce que vous faites, croire à la Magie, y mettre toute votre émotion, travailler cette énergie et la diriger vers votre but. C’est un travail, pas une simple récitation.

 

Passer du temps et de l’énergie à construire son propre rituel lui donne du pouvoir. En outre, chaque aspect du rituel vous est personnel. Vous pouvez vous reporter à des tables de correspondances pour vous assurer que vous utilisez l’encens ou les herbes “qui conviennent”, mais pour la majeure partie, le rituel que vous créez est entièrement vôtre. Les mots que vous prononcez sont vos mots, ou des mots que vous avez adaptés à votre convenance en utilisant un livre comme trame.

 

Au début, créer son propre rituel peut être intimidant. On a tellement l’habitude que les choses soient faites à notre place… On s’inquiète, on craint de faire quelque chose de travers, ou on trouve que ses mots ne riment pas comme ceux de Scott Cunningham. On se demande si ça va aller parce qu’on a acheté son encens à Intermarché, et on croit que, parce qu’il n’a pas un nom super classe comme sang de dragon ou autre, cet encens ne va pas aller aussi bien que si on l’avait acheté dans une boutique ésotérique hyper chère. On doute de soi, on doute de ses capacités, on doute que cela va fonctionner. Si vous tentez l’expérience avec cette attitude, vous pouvez vous attendre à un résultat nul. C’est votre doute qui bloque l’énergie du rituel. C’est le point commun entre les rituels préfabriqués et ceux que l’on fait soi-même : si l’on n’y met pas l’énergie et la concentration nécessaires, ils ne fonctionnent pas. Ce n’est pas parce que c’est vous qui l’avez créé, c’est simplement parce que vous n’y croyez pas.

 

Une suggestion : utilisez simplement votre intuition, et faites-vous confiance. Si vous voulez utiliser une bougie rouge pour un sort d’argent, plutôt qu’une bougie verte comme le dit votre livre, allez-y ! Même si cette couleur n’est pas associée à l’argent dans vos livres, peu importe. Ce qui est important, c’est ce que vous, et vous seulement, associez à l’argent. C’est vous qui allez pratiquer le rituel, il est donc naturel que vous choisissiez des associations qui fonctionnent pour vous.

"Utiliser mon intuition? Mais... et si elle est mauvaise et que je me trompe ?"
Les livres sont responsables de ce genre de réactions. Ne vous méprenez pas, les livres sont des outils très utiles lorsqu’on débute et que l’on ne sait pas trop où on met les pieds, mais ne pas être capable d’en sortir peut faire plus de mal que de bien. La plupart des auteurs encouragent leurs lecteurs à utiliser leur propre intuition, mais ensuite ils ajoutent des incantations "utiles". Par exemple, ils vont dire : "Utilisez ce que vous voulez." Et ensuite ils diront : "Voici un exemple : bla bla bla". Je suppose que s’ils écrivaient un livre pour dire qu’il suffit simplement d’utiliser son intuition pour les rituels au lieu de donner des exemples, leur livre ne se vendrait pas aussi bien. Croyez-vous sincèrement que les gens écoutent vraiment quand l’auteur dit "Utilisez ce que vous voulez” ? Non, ils passent vite sur ce passage pour se jeter sur le sort qui est déjà écrit. C’est peut-être de la paresse, ou simplement de la peur. Les gens n’ont pas l’habitude d’écouter leur intuition et d’avoir confiance en eux-mêmes. C’est bien de garder un esprit ouvert, mais pas au point de ne plus avoir vos propres pensées.
Votre intuition n’est pas mauvaise. Mais elle n’est pas bonne pour tout le monde non plus. Elle fonctionne pour vous. Ceci dit, si vous pensez vraiment que votre intuition est mauvaise, si vous croyez vraiment que vous n’avez pas la capacité de créer quelque chose qui va fonctionner, vous feriez aussi bien de laisser tomber et de vous mettre au golf à la place !

 

Comment s’y prend-on pour créer un rituel ?
A toute première chose à faire est de s’assurer que ce rituel ne va pas causer de tort ou interférer avec le libre arbitre de quiconque. Si c’est pour cela que vous voulez un rituel, arrêtez tout de suite.
Ensuite demandez-vous si le rituel est réellement nécessaire. Pourriez-vous obtenir le même effet par un autre moyen ? Si c’est le cas, vous êtes probablement en train de perdre du temps et de l’énergie à créer un rituel pour cela.

 

L’intention et le but
Posez-vous la question "pourquoi est-ce que je fais cela ?" Pesez le pour et le contre. Soyez franc envers vous-même et restez objectif. Que désirez-vous accomplir ? Quel est le but spécifique de ce sort ? Quel qu’il soit, faites en sorte d’être clair sur ce que vous voulez. Avant de commencer tout travail magique, il faut avoir une opinion claire du résultat que l’on en attend. Rappelez-vous que vous êtes seul responsable de vos actes.

 

Réunir le matériel 
Un outil, en Magie, est un objet que l’on va utiliser pour jeter un sort, à travers lequel l’énergie nécessaire à la réalisation de la tâche est dirigée. Le type d’outil que vous allez utiliser dépend de ce que vous souhaitez faire. Allez-vous utiliser une bougie ? De quelle taille, forme, couleur ? Qu’allez-vous en faire ? Allez-vous réunir l’énergie, allumer la bougie, dire les mots, brûler le papier, et laisser la bougie se consumer ? Allez-vous allumer la bougie, placer le papier sous la bougie et la laisser se consumer ? N’allez-vous pas utiliser de bougie ? Aurez-vous besoin d’herbes, de pierres ? Comme vous voulez, pourvu que le tout soit clair dans votre tête.
Préparez tous les outils nécessaires au rituel : bougies, herbes, encens, parchemin, encre, et bien sûr vos outils rituels et votre grimoire.

 

Décidez du meilleur moment pour faire votre rituel
Décidez d’abord si le moment a une importance. Dans certaines traditions, les phases de la lune sont un élément crucial, alors que dans d’autres, c’est sans importance. De manière générale, la magie positive, ou les travaux qui ont pour but d’attirer vers vous, sont pratiqués en lune croissante. La magie négative et les travaux qui servent à éloigner de vous se déroulent en lune décroissante. Si vous sentez qu’un jour spécifique de la semaine ou une certaine heure sont un bonus pour votre travail, alors prévoyez tout ça. Mais ne vous forcez pas à vous perdre dans les détails.
Il existe quantité de livres et de sites qui listent les périodes de la semaine et de la journée qui sont plus propices à tel ou tel type de rituel. Mon avis est qu’il vaut mieux faire son rituel au moment où vous sentez prêts à le faire. Un rituel fait au moment où vous êtes pleinement éveillé et concentré sera toujours plus efficace que si vous vous efforcez de garder les yeux ouverts pour le faire à minuit pile, et que vous bâclez le tout pour pouvoir aller vous coucher.

 

L’écriture proprement dite
Réfléchissez aux mots et/ou aux incantations qui seront (ou pas) verbalisées pendant le rituel. Allez-vous chanter quelque chose de formel et de puissant, allez-vous murmurer un petit poème, est-ce le genre de travail que vous pouvez faire en silence ?
Composez et écrivez votre rituel dans votre grimoire/livre des ombres. Réfléchissez attentivement aux paroles que vous prononcerez. Ecrivez ce que votre cœur désire. Si vous avez besoin d’amour, écrivez que vous avez besoin d’amour, de stabilité, de sécurité, etc. Si vous voulez juste avoir une aventure sans lendemain, écrivez-le.Vous pouvez librement faire des rimes ou pas, l'écrire dans une langue étrangère, morte ou inventée.

 

Les étapes principales d'un rituel

 

La préparation
Vous pouvez prendre un bain ou une douche, de préférence en n’utilisant que des produits naturels. Concentrez-vous par la relaxation et la méditation, détendez votre corps et votre esprit. Il est utile de nettoyer votre espace de travail avec un balayage rituel ou avec de l’encens avant de commencer, afin de le débarrasser de toute énergie négative.
Si vous avez prévu de danser, je vous recommande de faire de la place, afin de ne pas trébucher sur quelque chose. Certains disent que travailler vêtu du ciel (skyclad, c’est-à-dire nu) est la meilleure façon de procéder, mais si cela ne vous convient pas, vous n’y êtes pas obligé. Faites simplement ce qui vous convient le mieux.

 

Fermer le Cercle
C’est le début du processus. L’espace dans votre cercle est sacré, et considéré comme étant «entre les mondes». Non seulement votre cercle vous protège des énergies extérieures non désirées, mais il sert aussi à contenir votre énergie.

 

Appeler les Gardiens des Tours  et Invoquer les Divinités
Les Gardiens des Tours (aussi appelés Sentinelles ou Quartiers) sont les gardiens, les piliers de votre cercle. Leur nature dépend des directions et des éléments. Les paroles utilisées pour appeler les Gardiens des Tours peuvent varier et être adaptées à vos besoins.
Si vous ne travaillez pas avec des Dieux et Déesses spécifiques, vous pouvez simplement faire appel au Seigneur et/ou à la Dame.
Habituellement il est utile pour cette partie du rituel d’avoir des rimes, ou au moins du rythme, car les rimes ont tendance à avoir un impact plus marqué sur notre subconscient.
Une petite chose à garder à l’esprit : les invocations n’exigent jamais la présence de l’entité que vous invoquez. Demandez poliment, humblement, leur présence. Après tout, vous êtes un humain, ils sont des entités supérieures !

 

Déclaration d’intention
Il s’agit tout simplement de dire aux entités présentes pourquoi vous les avez appelées dans votre Cercle. Définissez clairement ce que vous souhaitez accomplir par ce rituel.

 

Faire naître l’énergie 
Si vous effectuez un rituel avec un but particulier en tête, alors il vous faut faire naître l’énergie avant d’effectuer ce travail. C’est votre énergie et votre volonté qui mèneront le sort à sa réalisation. De bonnes méthodes pour faire naître l’énergie sont le chant ou la danse.

 

Le travail magique 
Voici la partie centrale du processus. Si vous travaillez sur un sort spécifique, c’est à ce moment que vous le faites, en utilisant l’énergie que vous avez fait naître. Dirigez l'énergie vers les objets, ou vers le but à atteindre. N'oubliez pas de toujours visualiser vos intentions. La visualisation est une partie importante du rituel. Lorsque vous visualisez, voyez d’abord les énergies se diriger vers leur but. Cela peut être sous la forme d’une lumière colorée qui jaillit de vos mains vers le monde extérieur, ou des fumées multicolores qui s’échappent de la bougie ou de l’encens que vous venez d’allumer, ou un rayon de lune qui vient toucher votre front. Ce qui importe c’est de visualiser et de croire que cela va fonctionner. 
Puis fermez les yeux et imaginez le résultat final de votre sort. En d’autres termes, ne vous imaginez pas en train d’obtenir l’argent dont vous avez besoin pour payer votre facture, visualisez la facture payée.

 

Recentrer votre énergie 
Vous avez fait naître de l’énergie, il faut maintenant la recentrer, la ramener à la terre. Libérez l’énergie restante à travers votre corps jusque dans la terre. Même si vous travaillez à l’intérieur, vous devez visualiser votre énergie qui se disperse à travers vous jusque dans la terre.

 

Remercier les entités 
Cela semble évident ! Si vous avez demandé à une entité de se joindre à vous dans votre cercle, vous devez la remercier quand le travail est terminé.

 

Ouvrir le Cercle 
Cela permet de faire revenir l’espace de votre cercle à un état normal.

 

La Petite Fête 
Il est de tradition de manger après un rituel, et cela peut être une partie sociale du rituel si vous travaillez en groupe. Vous pouvez choisir des aliments et boissons qui se rapportent à votre rituel. C’est une autre façon de se recentrer : en mangeant et en buvant, vous revenez au monde physique et vous restaurez votre énergie.

 

Ranger le matériel 
Disposez du matériel utilisé : encens, herbes, etc. Vous pouvez les jeter aux quatre vents, ou les disperser dans la nature (à condition qu’ils ne contiennent pas de polluants). Purifiez et rangez vos outils.

 


Astuces diverses


* Vous pouvez tenir un journal magique ou prendre des notes dans votre Livre des Ombres pendant la phase de création, et noter les résultats qui se manifestent. Si aucun résultat ne survient au bout de quelques semaines (certaines traditions disent au bout de 28 jours, une lunaison), mettez fin à ce sort et revoyez les variables qui peuvent être changées.
* L’Univers a le sens de l’humour, aussi assurez-vous que votre sort soit le plus clair et le plus précis possible. En d’autres termes : attention à ce que vous demandez, vous pourriez bien l’obtenir !
* Rappelez-vous que la Magie est un outil, mais que le sens commun doit prévaloir. Vous pouvez faire 15 rituels pour obtenir un travail, mais vos chances de succès seront grandement réduites si vous n’avez pas feuilleté les offres d’emploi et n’avez envoyé votre CV à aucun employeur !

Publié dans Sabbats et Rituels

Commenter cet article