Quelques Prières Courtes (2)

Publié le par NightWind


Douce Dame,
Veille sur moi sur mon chemin de vie.
Guide mes pas.
Mène-moi à mon but pour cette journée.
Protège ceux que j’aime.
Déesse, reste aux côtés de ceux qui ont besoin de toi.
Puissent-ils toujours mériter ton dévouement.
Ainsi soit fait.


Par la Terre sous mes pieds,
Par l’Air dans mes poumons,
Par le Feu de mes mains,
Par l’Eau qui est dans mon sang,
Je suis ton enfant, O Déesse.


Grande Dame, Dame de Sagesse,
Brillante Lune d’argent,
Tisseuse de la toile de la vie,
Travaillant à ton métier.
Viens à moi, inspire-moi,
Je chante pour toi ce soir,
Emplis-moi de ta sagesse,
Emplis-moi de ta lumière.


Je suis lumière , je suis énergie.
Je suis le début, je suis la fin
Je suis la vie, je suis la mort
Je suis hors du temps, je suis éternel(le) 


Sacrée est la terre,
Forêt, montagne, rivière,
Le Cercle du Grand Esprit
Tout autour de moi.


Je chante pour Mère Gaia
Je chante pour Père Soleil
Je chante pour les êtres qui vivent
Dans le jardin où Mère et Père ne sont qu’Un.

 
D'après Ceisiwr Serith.
Traduction et adaptation NightWind.

 

Prière Enfantine

Tandis que je grandis et que j’apprends,
Aide-moi, O Mère,
Aide-moi, O Père,
A savoir ce qui est juste
Et à ne faire que cela. 

 

Prière pour les Décédés

Suivez votre voie vers la terre des Ancêtres,
Où ils t’attendent, les bras ouverts,
Là, à la frontière entre ce monde et le suivant.
Regarde, ils se tiennent là.
Esprits ancestraux, accueillez celui-ci
Dans ce lieu où nous irons tous.

 

Pour glorifier la Déesse

J’envoie des mots pour glorifier la Déesse,
De qui tous les mondes découlent.
Mystère des mystères, cette création perpétuelle,
Comme une fontaine dont les bulles jaillissent des profondeurs de la Terre,
Elle est la coupe qui n’est jamais vide.
Toi la Généreuse, qui nous offres éternellement des présents,
Je te vénère, je te glorifie,
Je me souviens de toi tout au long de ma journée.

 

La Déesse

Mère, m’entends-tu pleurer ?
Prends-moi dans tes bras infinis,
Serre-moi contre ta poitrine,
Et murmure-moi, “Là, là, tout ira bien.
Tout ira bien, mais laisse aller tes larmes.
Mes vêtements ont déjà été mouillés de larmes et le seront encore.
Laisse aller tes larmes, et tout ira bien.”


Photos © NightWind2008

Publié dans Sabbats et Rituels

Commenter cet article

sarwena 13/12/2008 22:37

Bonjour

Merci pour ces trés beaux poémes plein d'inspiration
bonne continuation pour ton blog trés instructif.