Histoire de la Wicca

Publié le par NightWind

La Wicca débuta réellement avec un homme dénommé Gerald Gardner au milieu du 20e siècle.


Gerald B. Gardner
13 juin 1884 - 12 février 1964

 

De nombreuses personnes donnent l’année 1954 pour sa création, car il s’agit de l’année où Gardner a publié Witchcraft Today. Gardner avait, cependant, déjà publié High Magic's Aid en 1949 sous le  pseudonyme de Scire, un roman qui incorporait bon nombre de ses croyances. De fait, certains covens gardnériens suggèrent à leurs étudiants potentiels de lire d’abord High Magic's Aid et de voir si son contenu leur parler, ce qui tend alors à indiquer leur adéquation pour l’entraînement et la pratique de cette Tradition.

 

Gardner affirmait qu’en 1939 il avait été initié par une certaine Dorothy Clutterbuck et avait rejoint le coven de New Forest. On se demande encore si ce coven a réellement existé, et si tel est le cas, quelle était son ancienneté. L’historien Ronald Hutton est convaincu que Mme Clutterbuck, bien qu’elle ait existé, n’a eu aucun lien avec les pratiques religieuses et magiques de Gardner. Par contre, Edith Grimes, aussi connue sous le nom de Dafo, a presque certainement été impliquée dans le développement de ses croyances. Les origines exactes de ses informations et de ce qu’elle a pu transmettre, est encore sujet à débat.

 

Gardner affirmait avoir été initié à l’Ancienne Religion – il a même demandé à Margaret Murray d’écrire la préface de Witchcraft Today. Il utilisait également le terme de Murray, “culte sorcier”, et parlait de membres faisant partie de la Wica, bien qu’il n’ait jamais, dans ses oeuvres publiées en tous cas, utilisé le mot Wicca. Théoriquement, l’Ancienne Religion était d’origine païenne. Cependant, c’est un fait que la majorité des pratiques de Gardner sont clairement enracinées dans la magie cérémonielle de ses contemporains. Gardner fut brièvement l’ami  de l’occultiste Aleister Crowley (ils se rencontrèrent un an avant le décès de Crowley) et un membre de l’OTO (Ordo Templi Orientis). Il était Co-Maçon, un groupe dont les pratiques étaient basées sur celles des francs-maçons, et il aurait eu accès à des renseignements sur les pratiques générales de la Golden Dawn. Les vues de Gardner sur la magie et la religion étaient certes différentes de celles de la magie cérémonielle, qui était basée sur la tradition judéo-chrétienne, mais elles ne sont pas clairement ancrées dans une tradition païenne spécifique, bien que diverses influences soient évidentes.

 

La Wicca de Gardner était initiatique, et la Wicca gardnérienne continue de l’être – si l’on n’est pas membre, on ne peut pas participer. On ne peut même pas apprendre grand-chose sur cette Tradition. D’autres Traditions initiatiques furent englobées par Gardner comme des branches de l’Ancienne Religion. Enfin, d’autres apparurent, qui ne se déclaraient pas formellement de l’Ancienne Religion mais qui néanmoins en suivaient la voie et les pratiques. Toutes ces pratiques furent regroupées sous le terme Sorcellerie, qui devint synonyme de Wicca. De nos jours, ces deux termes sont fréquemment envisagés comme distincts, mais le débat continue de faire rage pour savoir qui est qui.

 

La Wicca est de toute évidence influencée par des traditions plus anciennes, païennes et non païennes, mais ce sont des morceaux, parfois petits, mis ensemble pour former de nouvelles significations et de nouveaux contextes. Les preuves manquent toujours en ce qui concerne l’existence de la Wicca dans les temps anciens, et cette spiritualité porte de nombreuses marques de pensée moderne, comme la Triple Déesse, qui fut exprimée pour la première fois en 1949. Gardner reçut-il un enseignement de la part de Dafo ? Probablement. Il est possible même qu’il croyait qu’elle lui enseignait quelque chose d’ancien. Mais elle ne lui a certainement pas présenté la Wicca comme quelque chose de développé. Même Gardner admettait que les rituels étaient "fragmentaires," justifiant ainsi son besoin de les compléter par des choses plus modernes.

 

Certains Wiccans se sentent perdus si les bases de leurs croyances ne sont pas anciennes. Je ne pense pas que ce soit une foi bien solide s’il faut un pedigree antique pour qu’on la considère légitime. Je ne dis pas que la Wicca n’a pas de bases, je dis simplement que ces bases ne se trouvent pas là où les a longtemps situées. Toutes les religions sont nouvelles à un moment ou à un autre. La base de la Wicca (du moins sa facette publique, non soumise au serment de silence) c’est Gardner, qui a puisé son matériel liturgique dans de nombreuses sources, notamment dans l’occultisme des 19e et 20e siècles, lui-même ayant puisé dans des traditions plus anciennes.

Publié dans Bases de la Wicca

Commenter cet article