Sort ou Rituel ?

Publié le par NightWind

Alors que les jeunes générations commencent à écrire et à partager leur pratique de la Wicca, ils ont tendance à perdre de vue les significations originelles de ces deux mots : sort et rituel. Voici une définition simple de ces deux mots.

 

Les sorts
Les sorts wiccans modernes sont très semblables aux sorts utilisés il y a des siècles. Ce sont des mots récités, généralement écrits en vers, qui expriment un souhait. Il y a habituellement quelques accessoires, comme des bougies et des encens. Le pouvoir du sort dérive du pouvoir des mots et de l’incantation. Par exemple, un sort d’amour peut nécessiter que la personne allume une bougie rouge et récite quelques mots. Une fois que la personne a fait cela, elle a terminé. Elle n’aura pas besoin de répéter le sort.

 

Les rituels
Les rituels, eux, ne reposent pas seulement sur le pouvoir de l’incantation, ils s’appuient aussi sur la répétition. Le rituel est défini comme un  ‘processus fait de façon régulière’. D’après cette définition, un simple sort peut devenir un rituel si la même personne le répète pour obtenir un effet continu. Un processus régulier peut être un rituel de groupe lorsqu’un coven initie une nouvelle sorcière. Le même rituel d’accueil sera pratiqué chaque fois qu’un nouvel initié rejoindra le groupe. Une autre forme de rituel est par  exemple, la façon de former le Cercle. Le pratiquant répétera toujours le même rituel pour créer une barrière de protection magique.

 

Comment les différencier ?
Les nouveaux arrivants dans la communauté wiccane et païenne partagent leurs sorts et leurs rituels sur le net, et il règne une confusion certaine quant à savoir comment faire la différence entre un sort et un rituel. Une manière simple de comprendre cette différence est de se poser une seule question :
Est-ce que ce travail magique sera fait une seule fois pour obtenir quelque chose (=sort) ou est-ce qu’il sera fait de façon répétée dans le même but (=rituel) ?

 

Petit glossaire des autres mots qui sont souvent confondus :

 

Amulette : C’est un objet que l’on porte sur soi pour éloigner certaines influences ou prévenir certains dangers. Contrairement au talisman qui fait appel à la magie active, l’amulette est une protection passive, le plus souvent d’origine naturelle.

 

Charme : C’est l’action qui est supposée résulter d’une incantation magique. Charme est le mot générique que l’on emploie pour désigner divers moyens d’intervention magique : maléfices, phylactères, sorts, sortilèges.

 

Enchantement : C’est une opération magique, bénéfique ou maléfique selon l’intention de celui qui le pratique.

 

Envoûtement : Le but est d’atteindre une personne dans ses biens, sa santé ou ses proches. Cette pratique consiste à fixer, sur un support, une partie du principe vital de la personne visée, et ensuite à agir sur ce support pour atteindre la personne elle-même.

 

Incantation : Hymne psalmodié ou chanté pour opérer un charme ou un sortilège. Le mot désigne aussi les paroles elles-mêmes.

 

Sortilège : Terme synonyme de sort.

 

Talisman : Objet de formes et de matières variables, comportant des caractères mystérieux et des signes symboliques qui lui confèrent certains pouvoirs. Il doit ses pouvoirs aux conditions (influence astrale, rituel) qui ont présidé à sa fabrication. Conçu dans un but précis, il n’est efficace que dans cet objectif. Contrairement à l’amulette, le talisman est actif.

Publié dans Magie

Commenter cet article