L'Après-Vie

Publié le par NightWind

Summerland - le Pays d'Eté

Le pays d’été est le nom donné par certains wiccans et certains païens à l’après-vie. Après qu'il ait expérimenté la vie sous toutes ses facettes et qu'il ait connu et compris tous les aspects et toutes les émotions de la vie (généralement après plusieurs incarnations), la (les) divinité(s) accueillera le défunt au pays d’été. Le pays d’été fonctionne aussi comme lieu de repos entre deux incarnations. Comme son nom le laisse entendre, le pays d’été est décrit comme un lieu de beauté et de paix, où tout ce que les gens ont de cher à leur cœur est préservé dans son état le plus beau pour l’éternité. On le voit comme un paysage de vertes vallées et de vertes collines. C’est un lieu de repos où l’on peut réfléchir sur la vie que l’on vient de vivre, voir si on a appris la leçon que nous avions à apprendre, et enfin réessayer en temps voulu. C’est à nous de choisir la leçon à apprendre, mais nous n’en avons pas ou peu conscience lorsque nous arrivons sur le plan mortel.
(Trouvé sur le net, j'ai perdu la source)

La croyance en la réincarnation ou la spirale de la vie, de la mort et de la renaissance est un point majeur de la religion wiccane. Le concept de base est que nous sommes de l’énergie, une énergie sans forme et sans sexe qui se déplace d’un corps à l’autre. Nous sommes sur la terre pour apprendre une leçon. A chaque incarnation, nous devons apprendre ou réapprendre une leçon différente à travers divers modes de vie. Lorsque nous avons appris ce qu’il faut dans une incarnation, nous mourons pour avancer. La mort n’est pas vue comme une punition ou une mauvaise chose. Cela signifie que nous avons fait un pas de plus. Après la mort, nous accédons au pays d’été, où les esprits qui n’ont pas de corps terrestre attendent le bon moment pour revenir sur terre. Le pays d’été porte différents noms et est vu comme un magnifique paysage de luxuriantes plaines vertes, avec des arbres, un beau ciel bleu, et la beauté tout autour de nous, le pays de l’été sans fin… Après la mort, lorsque nous entrons au pays d’été, nous passons notre vie en revue et voyons ce que nous avons fait de bien et ce que nous avons fait de mal et qui doit être changé. Il ne s’agit pas d’un jugement, nous ne sommes pas punis, mais nous devons apprendre certaines leçons karmiques. Ainsi, comme nous vivons et mourons et revivons, notre esprit apprend et évolue pour nous permettre de devenir meilleur jusqu’à ce que nous atteignions notre dernière incarnation... Ensuite, personne ne sait vraiment. Les diverses traditions et les divers individus peuvent avoir leur propre théorie. Certains pensent qu’on nous donne le choix de rester au pays d’été ou de recommencer une série d’incarnations, ou encore de devenir un être spirituel comme un esprit guide, un ange ou un élémental, pour assister ceux qui sont sur terre et qui ont besoin d’apprendre.
(Extrait traduit de : Wicca Chat)

La notion de réincarnation est largement répandue dans la Wicca, mais ce n'est pas une généralité. Effectivement, il s'agit là d'un apport "extérieur", il ne faut pas oublier que la Wicca est une spiritualité moderne et non dogmatique, et qu'elle a intégré des concepts spirituels qui, à l'origine, ne faisaient peut-être pas partie des croyances païennes européennes. L'éclectisme, en outre, permet à chacun d'y faire entrer des concepts spirituels "extérieurs". C'est notamment le cas pour les anges, concept chrétien, à l'origine... Les avis divergent donc selon les traditions et les individus, chacun étant libre de se forger sa propre opinion selon son ressenti personnel (et c'est tant mieux !)

Rien ne prouve de façon tangible que ce en quoi nous croyons, quelles que soient ces croyances, existe vraiment. C'est précisément ce qu'on appelle la foi, croire en quelque chose qui ne peut être démontré. C'est vrai aussi, quand on regarde un peu toutes les cultures et leurs différentes façons d'appréhender l'après-vie, qu'il est légitime de se demander si, en fin de compte, tout cela n'est pas qu'invention pour apaiser la douleur de ceux qui restent...
Je ne sais que trop bien la profondeur de cette douleur, et le doute qu'elle engendre  pourtant, je crois, j'ai la foi, en une après-vie. Ce n'est qu'une conviction intime, faite de réflexions, d'impressions et de petites expériences diverses, je n'ai bien sûr aucune preuve indéniable pour l'étayer, mais je pense qu'il y a un après.

J'avoue avoir un peu de mal avec le côté " vertes vallées, beau ciel bleu, petits lapins blancs, etc. " des deux textes ci-dessus. S'il faut vraiment mettre des images sur ce plan astral qui constitue le "lieu de repos" entre deux incarnations, je verrais davantage l'immensité de l'espace qu'un paysage "paradisiaque".
Malgré tout, la réincarnation est un concept auquel j'adhère, tout en ayant eu quelques expériences (pas toujours agréables) avec des esprits. Il n'y a pas, à mon sens, de contradiction entre les deux. Pour moi, d'une part, il peut se passer un temps variable entre deux incarnations, ce n'est pas automatiquement "je meurs, je renais". D'autre part, la mort ne survient pas toujours de façon "naturelle", on ne meurt pas toujours de vieillesse, hélas. A partir de là, on peut tout à fait concevoir qu'un esprit/âme qui a quitté son incarnation de façon violente (accident, meurtre ou autre) et qui ne s'est pas encore réincarné, puisse refuser cette fin prématurée, considérant qu'il n'a pas terminé son cycle de vie ou n'ayant pas eu le temps de se détacher émotionnellement de son incarnation. Ma croyance va à une forme de réincarnation après une période d'adaptation à la non-vie, période pendant laquelle les "esprits" peuvent se manifester sous des formes diverses (à mon avis ces formes dépendent grandement des croyances de la personne décédée, d'ailleurs).

C'est vrai que ce n'est pas facile de se positionner sur le sujet et d'envisager sa propre mort, quelles que soient nos croyances d'ailleurs. Et ,concernant la réincarnation, ce n'est pas facile d'admettre que tous les efforts que nous faisons dans cette vie, nous devrons les refaire dans une autre. A la différence près que, selon moi, nous avons en nous (dans notre essence, notre moi, notre âme, quel que soit le nom qu'on lui donne) des traces de ces vies passées, et que plus nous avançons dans nos incarnations, plus ces traces deviennent claires et plus nos incarnations deviennent harmonieuses.


En attendant, profitons de cette vie et continuons à livrer nos combats, aussi fatigants et frustrants soient-ils. Je suis de ceux qui pensent que le Bonheur (avec un grand "B" ) n'existe pas, mais qu'il y a des petits bonheurs nombreux et variés, que l'on savoure d'autant mieux qu'il a fallu lutter pour les obtenir !

textes postés à l'origine entre le 27 Nov 2006 et le 28 Nov 2007 sur forum wicca et ésotérisme : ici , et , sous le pseudo de Moonstonekat.

Publié dans Mes Pensées Païennes

Commenter cet article