Rite de Lughnasadh

Publié le par NightWind

En plus de vos outils habituels, il vous faudra :
1 bougie dorée, 1 bougie argentée
Encens d’été
Légumes frais de saison
Pierres dorées ou autres symboles solaires
Gâteaux de blé
Chaudron
Cidre
Autres objets à votre choix personnel


Préparation
Avant le rituel, méditez sur le commencement de la saison du sacrifice, où le grain de la récolte doit mourir pour fournir de la nourriture, et pour réfléchir à ce que vous pouvez sacrifier et partager pour faire de la place à la nouveauté dans votre vie.

Balayez l’espace de travail dans un mouvement deosil. Dessinez le périmètre de votre cercle avec des grains de blé ou du sable doré. Décorez l’autel avec les légumes, des céréales, (avoine, riz, orge, blé, etc.), et des fruits (pommes, baies, cerises, prunes, etc.). Placez la bougie dorée du Dieu en haut à droite et entourez-la de pierres dorées ou de symboles solaires. Placez la bougie argentée de la Déesse en haut à gauche. Placez votre chaudron ou votre calice plein de cidre au centre et entourez-le de gâteaux. Prenez une douche ou un bain de purification. Asseyez-vous et méditez un moment.

Rituel
Centrez-vous et fermez votre cercle de la manière habituelle. Si vous utilisez de l’encens, allumez-le et allumez aussi la bougie rouge.

Le Cercle est fermé.
Il est temps à présent de tourner la roue.
Aujourd’hui je célèbre Lughnasadh, la sixième phase de la Roue de l’Année.
Le Soleil Roi, ayant atteint l’apogée de son pouvoir au solstice d’été, 
A commencé la saison de son déclin.
A présent il entre dans le grain.
Son énergie est déversée dans la Terre Mère qui nourrit la vie.

Invoquez les éléments

Venez Esprits du Nord, pouvoirs de la Terre, apportez la beauté des champs mûrs et dorés.
Venez Esprits de l’Est, pouvoirs de l’Air, apportez la brise tiède du matin.
Venez Esprits du Sud, pouvoirs du Feu, apportez les après-midi chauds de l’été.
Venez Esprits de l’Ouest, pouvoirs de l’Eau, apportez la pluie chaude qui nourrit les champs.

Seigneur de la Récolte, l’abondance de ta graine fait mûrir les champs et les vergers.
Sois avec moi ce soir.
Dame de la Terre, Mère de Tout, ton ventre gonflé déborde d’abondance.
Nourris-moi, protège-moi, sois avec moi ce soir.

Prenez votre athamé ou baguette dans la main droite, mettez-vous face au Nord avec les bras levés au-dessus de la tête et dites :

Ce qui sera est. Ce qui était sera.
La Roue de l’Année tourne éternellement.
Ombre à Lumière, Lumière à Ombre,
Chaque saison passe avec les leçons données.
Nous plantons avec amour, cultivons avec respect,
Et au moment de la Récolte nos moissons reflètent l’abondance de notre Mère la Terre,
Mûrie par notre Père le Soleil.
Maintenant sur notre humble foyer, des présents nous offrons aux Deux qui ne sont qu’Un.
Comme chaque jour passe, plus court que le précédent.
Puissions-nous nous souvenir des saisons passées.
Le mariage et l’imprégnation de la Déesse en mai,
Son ventre gonflé de vie au solstice d’été,
Tout ce temps le Soleil Père a brillé avec tant de fierté.
Se levant tôt, se couchant tard,
Et à présent qu’il a fourni la chaleur et la lumière pour mener à maturité la Déesse et les terres,
Il sait que sa mort est proche,
Mais ce secret il comprend,
Avec le tour de la roue, sa renaissance est prévue.

Placez l’athamé ou la baguette sur l’autel et des deux mains montrez les légumes, céréales et fruits qui le décorent.

Nous sommes véritablement bénis de recevoir l’abondance de la Récolte,
Bénie soit la Terre Mère,
Béni soit le Soleil Père,
Qui nous apprend la vie, la mort et la renaissance.
Je vous honore, vous Deux qui n’êtes qu’Un.

Prenez un gâteau et offrez-le à la Déesse en disant :

Bénie soit la Récolte,
Bénie soit la Mère du Blé,
Béni soit le Père du Grain,
Car ensemble ils nourrissent le corps autant que l’esprit.
De nombreuses bénédictions j’ai reçu,
Je les compte maintenant avec ce pain.

Nommez à présent toutes les choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant(e). Pour chaque chose nommée, cassez un morceau de gâteau et mangez-le. Buvez doucement au calice de cidre également. Lorsque vous avez terminé la liste des bénédictions, prenez une petite poignée de céréales de l’autel et tenez-les devant votre visage dans votre main ouverte, en disant :

Gardien de l’Est, je prie pour ton indulgence.
Entends-moi à présent car je demande ton aide dans le cycle de la vie.
Tandis que tes vents soufflent sur les champs aux grains mûrs,
Porte les graines sur ton dos pour qu’elles tombent sur l’humus de notre Mère la Terre.
Elle les recouvrira au moment des tempêtes,
Les protégeant et les nourrissant jusqu’à ce qu’elles germent
Au printemps prochain, renouvelant la vie.

Soufflez dans votre main pour imiter le vent qui emporte les graines. Continuez en disant :

Je rends grâce à la Grande Mère,
Déesse de la terre fertile.
Et au Père de Tout,
Consort et Donneur.
Car comme leur abondance me maintient en vie,
Elle maintient aussi mes frères;
Toutes les créatures des bois et des champs,
Des lacs, des rivières et des airs.
Ces bénédictions, je les partage avec eux.
Bénie soit cette Nuit de la Récolte, ceux qui donnent et leurs présents.

Faites face à l’autel dans la position de la Déesse, en disant :

Toutes les choses ont leur saison.
A nouveau la roue a tourné et nous a amené la saison de la Première Récolte.
Un moment où nous pensons aux sacrifices et à l’espoir,
Un moment où nous réfléchissons à ce que nous avons semé grâce à ce que nous récoltons,
Un moment où nous rassemblons nos souvenirs,
Et par les leçons que nous avons apprises,
Nous planifions le futur.
Bénie soit notre Mère, dont le ventre contient et porte toute vie.
Bénie soit notre Père, dont la graine sème toute vie.
Bénis soient les Deux qui ne sont qu’Un,
D’eux, toute vie s’écoule et reflue.

Vous pouvez à présent méditer et procéder aux travaux magiques. Lorsque c’est terminé, célébrez la petite fête et rouvrez le Cercle.  

Grande Mère, je te remercie pour ta présence dans ce cercle ce soir.
Reste si tu le veux, pars si tu le dois.
Seigneur de la Récolte, je te remercie pour ta présence dans ce cercle ce soir.
Reste si tu le veux, pars si tu le dois.
Gardiens de l'Ouest/du Sud/de l'Est/du Nord, je vous remercie pour votre présence dans le cercle ce soir.
Restez si vous le pouvez, partez si vous le devez.

Le cercle est ouvert mais non rompu. 

Publié dans Sabbats et Rituels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article