Rite de Samhain

Publié le par NightWind

En plus de vos outils magiques, il vous faudra :
- Chaudron
- Bolline
- 1 bougie pour la Déesse
- 1 bougie pour le dieu
- 1 bougie noire
- 1 bougie blanche
- 1 pomme
- 1 plateau d'offrandes avec quelques fruits, quelques légumes, des petits pains et quelques petites citrouilles
- Photos ou souvenirs de chers disparus
- Encens de Samhain (menthe, muscade, pomme)

 

Préparation
Balayez votre espace de travail et délimitez votre cercle. Placez la bougie de la Déesse sur l’autel en haut à gauche et la bougie du Dieu en haut à droite. Placez la bougie noire dans le chaudron, au sol devant l’autel. Le plateau d'offrandes se place entre les bougies des divinités. La pomme et la Bolline se placent au centre de l’autel, sur le Pentacle. Arrangez le reste des outils à votre convenance. Prenez un bain ou une douche de purification. Si vous avez des bijoux légués par des disparus, portez-les. Asseyez-vous et méditez devant l’autel pour vous centrer.

 

Rituel
Fermez le cercle et invoquez les gardiens. Invoquez la Déesse dans son aspect de Vieille Femme en allumant la bougie de la Déesse, et en disant :

 

Mère sombre, maîtresse de la nuit,
Déesse de la mort et de la renaissance,
Entends-moi et vois-moi, ton enfant, en cette nuit,
Tandis que j’honore ton esprit et ton royaume.
Je me tiens humblement devant toi,
Et je te demande ta bénédiction et ta faveur.
Soulève maintenant le voile entre les mondes,
Tandis que débute ce temps hors du temps,
Pour que je puisse communier avec mes ancêtres.

 

Reculez-vous de l’autel et concentrez-vous sur la flamme de la bougie de la Déesse. Si elle s’élève ou si elle s’agite, ou lorsque vous sentez que votre souhait a été entendu, invoquez le Dieu en allumant sa bougie et en disant :

 

Père sombre, consort âgé de la vieille femme,
Seigneur de l’autre monde,
Entends-moi et vois-moi, ton enfant, en cette nuit,
Tandis que j’honore ton esprit et ton royaume.
Je me tiens entre toi et ta dame,
Et je demande ta bénédiction et ta faveur.
Tandis que ce temps hors du temps approche,
Monte la garde car le voile se lève,
Garde en sûreté mes ancêtres et mes chers disparus.

 

Reculez-vous de l’autel et concentrez-vous sur la flamme de la bougie du Dieu. Si elle s’élève ou si elle s’agite, ou lorsque vous sentez que votre souhait a été entendu, revenez à l’autel et prenez la pomme en disant :

 

Cette nuit, comme la barrière entre les deux royaumes s’affine,
Les esprits marchent à nouveau parmi nous.
Qu’ils soient famille, amis ou ennemis,
Animaux domestiques ou sauvages,
Je les accueille et je communie avec eux.

 

Coupez la pomme avec la Bolline pour révéler le pentagramme en son coeur. Mordez dans une moitié et replacez-la sur le Pentacle.

 

Certains pour nous jouer des tours,
Certains pour nous régaler,
Certains aussi pour nous tromper.
Puissions-nous rester sur les chemins connus
Tandis que nous plantons les pommiers sacrés.

 

Prenez la Baguette et agitez-la au-dessus du plateau d'offrandes pour bénir le 'festin des morts', en disant :

 

Ce festin je laisserai au pied de ma porte toute la nuit.
A ma fenêtre une bougie brillera,
Pour aider mes chers disparus à trouver leur chemin
Tandis qu’ils voyagent, en cette nuit, jusqu’au jour.
Bénissez mon offrande, ma Dame et mon Seigneur,
Ces pains et ces fruits, ces légumes et ces citrouilles.

 

Replacez la Baguette sur l’autel, reculez-vous et inclinez la tête. Gardez le silence quelques instants pour que la bénédiction soit donnée. Continuez en allumant la bougie noire dans le chaudron et en disant :

 

Mère sombre, ton chaudron est le puits de la mort et de la renaissance,
Père sombre, ton épée protège et détruit à la fois.
Entendez-moi, alors que le passé se meurt pour renaître à nouveau.
Aujourd’hui la moisson se termine.
Cette moisson symbolique est celle de mes pensées,
Plantées et cultivées tout au long de l’année passée.
Que le positif soit conservé et le négatif rejeté.
Avec votre protection divine et sous votre guidance,
Je fais un pas dans la nouvelle année,
Quelle m'apporte santé, prospérité et bonheur.

 

Avec la flamme de la bougie noire, allumez la bougie blanche, puis éteignez la bougie noire et remplacez-la par la blanche, en disant :

 

Comme la nouvelle année naît, nous renaissons tous
Avec de nouveaux espoirs et de nouveaux rêves.
Guidez-moi dans le futur comme par le passé.
Donnez-moi force et courage,
Connaissance et accomplissement,
Assistez-moi comme je m’efforce d’atteindre mes buts.

 

Enlevez la bougie blanche du chaudron et placez-la au centre de l’autel. Contemplez sa flamme en pensant aux buts que vous vous fixez pour cette nouvelle année. Lorsque vous avez terminé, dites :

 

Chaque commencement est une fin,
Et chaque fin est un commencement.
Dans la vie il y a la mort et dans la mort il y a la vie.
Gardez un œil sur moi, mes chers disparus,
Et tous mes frères et sœurs, de ce monde ou de l’autre,
Vous qui, ce soir, êtes réunis à nouveau
Pour la communion et la célébration.
Bénissez-nous tous comme nous allumons nos feux de joie,
Le feu de nos foyers, et le feu éternel de nos coeurs.
Guidez-nous et protégez-nous,
Ce soir et tout au long de l’année naissante.
Soyez bénis !

 

Il est temps à présent de méditer et de réaliser vos travaux magiques. Lorsque vous en avez terminé, célébrez la petite fête, puis congédiez les Gardiens et ouvrez le cercle.
Laissez la bougie blanche se consumer à un endroit où elle ne risque rien.

Publié dans Sabbats et Rituels

Commenter cet article