Les Mystères

Publié le par NightWind

De nombreuses religions initiatiques ont eu accès à ce que l’on nomme communément les ‘Mystères’. Que sont exactement ces Mystères? Comment peut-on les apprendre?

 

Certaines Vérités ne peuvent pas être dites - non pas qu’elles soient secrètes, mais parce qu’elles doivent être vécues, expérimentées, pour être réellement comprises. Le terme 'Mystères' ne se réfère donc pas à des rituels, prières ou techniques magiques secrets, mais à des expériences spirituelles, des révélations intenses et individuelles. De façon basique, les Mystères sont transformateurs. On ne peut pas les enseigner, ils doivent être vécus pour que la vraie transformation puisse s’opérer. Cependant, la méthode pour opérer ces transformations diffère de personne à personne.

 

La plupart sont des ‘Mystères ouverts’, pleinement accessibles à quiconque ayant des yeux pour voir et des oreilles pour entendre. Les Mystères féminins sont traditionnellement des choses comme la menstruation, l’accouchement et la ménopause, qui sont en fait des changements physiologiques qui changent le corps de la femme au cours de sa vie. Les Mystères masculins similaires sont la première éjaculation, ou Première Graine, et la paternité.

 

Il existe cependant d’autres Mystères plus particulièrement wiccans :

- la Descente de la Déesse dans l’Autre Monde, où elle meurt et renaît.

- le ‘Hieros Gamos’ ou Mariage Sacré - l’Union du Dieu et de la Déesse, qui symbolise l’union de toutes les dualités (l’ombre et la lumière, le ciel et la terre, la logique et l’émotion, l’esprit et la matière, le masculin et le féminin, l’ordre et le chaos, etc) en un seul Tout sacré.
J’en profite pour mentionner le fait que pour les wiccans, l’acte sexuel est considéré comme sacré, divin et joyeux, une manière appropriée de vénérer les Dieux : ‘Tout acte d’amour et de plaisir est mon rituel.’ (la Charge de la Déesse.)
Autre parenthèse évidente, puisque les Wiccans honorent l’univers dans sa totalité, ils ne le divisent pas en ‘Lumière (Bien)’ contre ‘Ténèbres (Mal)’, et ne reconnaissent pas le concept chrétien selon lequel il y a une bataille entre les deux, ni le fait que nous devions choisir notre ‘camp’. Les Wiccans honorent et recherchent l’équilibre. Ainsi, les concepts de Magie ‘Blanche’ ou ‘Noire’ sont sans fondement pour la Wicca, puisqu'ils découlent de la vision chrétienne du monde.

- Le Mystère de la ‘Descente de la Lune’, où la Déesse est rituellement invoquée dans le corps de la Grande Prêtresse.

- Le Mystère qui est reproduit lors du rituel de Lughnasadh : le Dieu du Grain, qui représente la première récolte, meurt sacrifié la veille du solstice d’été, et entreprend sa longue descente dans les ténèbres de l’hiver.

 

Il est possible pour chacun de découvrir ces Mystères. Ils peuvent nous être révélés pendant la méditation, lors d’un rituel, au cours d’une promenade dans la nature, pendant notre sommeil, et même une réponse à une prière adressée à la Déesse et au Dieu.
Mais certains Mystères sont tout autour de nous, pour peu que nous en devenions conscients.

Voici un exemple : une pomme mûre se détache et tombe au sol. Elle se décompose. De la terre fraîche est déposée dessus par le vent. La pluie tombe. Le soleil réchauffe la terre. Une jeune pousse se libère d’une des graines de la pomme. En quelques années, un nouveau pommier s’élève là où le fruit était tombé. Une de ses pommes mûres se détache et tombe au sol…
En quoi est-ce un Mystère ? Ces processus (tomber et s’élever; mort et renaissance, etc.) sont gouvernés et créés par la Déesse et le Dieu, les seules sources de fertilité, de vie et de mort. Ils ne s’appliquent pas seulement aux pommes, ce sont des cycles présents dans tout l’univers. Devenir conscient de ce processus en regardant la pomme tomber et en la voyant peu à peu germer, en se focalisant sur ce cycle unique, permet une prise de conscience du divin à la fois dans le monde et dans l’individu, et crée une connexion plus forte avec le divin. Au bout du compte, le parcours de la pomme peut devenir un puissant souvenir spirituel, plus qu’un symbole, un lien direct entre le divin et nous, un pont entre les mondes. La pomme, dans ce Mystère, est le chaudron de Cerridwen, la matrice de la Déesse, un symbole de naissance et de renaissance.

 

Le secret des Mystères, c’est qu’il n’y a aucun secret. Il suffit d’altérer sa perception des choses et d’entraîner sa capacité de focalisation. Regardez au-delà du monde matériel pour percevoir les processus intemporels à l’œuvre derrière ce monde matériel pour découvrir les Mystères. Ils ne se trouvent pas dans un Livre des Ombres, ni dans les paroles d’un autre. On ne peut les découvrir que par notre relation avec la Déesse et le Dieu, et par la compréhension du fait que la nature est une illustration de leur énergie.

Publié dans Au delà des Bases

Commenter cet article