Yule - informations

Publié le par NightWind

Yule (prononcé 'youle') est une fête hivernale originellement célébrée dans le nord de l’Europe. Les célébrations de Yule coïncident souvent avec Noël. Les peuples Germaniques célébraient Yule entre la fin du mois de Décembre et le début du mois de Janvier, à une date déterminée par le calendrier germanique. Lorsque le calendrier chrétien fut adopté en Europe du Nord, Yule fut placé le 25 Décembre. 

undefined


Origines et Etymologie
La célébration de Yule au solstice d’hiver est antérieure au christianisme. Il y a de nombreuses références à Yule dans les sagas islandaises mais peu de récits quant à la manière dont elle était fêtée.
La plupart des symboles associés à la fête moderne de Noël dérivent des célébrations païennes de Yule : la bûche de Noël, le sapin décoré, le houx et le gui, notamment.
Le terme moderne de Yule dérive probablement du mot yoole, à partir de 1450, lui-même dérivé du vieil anglais geol. Ce mot a été relié au mot norrois Jol, qui se réfère à une fête païenne germanique qui durait douze jours, et qui fut plus tard christianisée par assimilation à la fête de Noël.


Néo-paganisme et Wicca
Comme les formes du néo-paganisme diffèrent grandement et ont diverses origines,  les représentations peuvent varier de façon considérable malgré le nom commun.
Dans le néo-paganisme germanique, Yule est célébré par un repas et l’échange de présents. Mais il est à noter que ces traditions ont toujours survécu, les pratiquants modernes se sont contentés de supprimer les éléments chrétiens superficiels du blót.
Bien que le terme Yule soit utilisé dans la Wicca, il ne s’agit pas d’une reconstruction de la fête historique, mais les symboles restent semblables : couronnes, bûche de Yule, arbres décorés, gui, houx et lierre, échange de cadeaux, etc…

Traditions et Symbolisme
Yule est le moment où la moitié sombre de l'année cède la place à la moitié lumineuse. La nuit du solstice, la plus longue nuit de l'année, les anciens attendaient la renaissance du Soleil, le Donneur de Vie qui réchauffe la Terre, lui permettant de faire éclore les graines protégées dans son ventre pendant l'automne et l'hiver.
En accord avec la tradition, la bûche de Yule devait soit avoir été récoltée sur sa propre terre, soit avoir été offerte... mais jamais elle ne devait être achetée. Une fois traînée jusque dans la maison et placée dans la cheminée, elle était décorée de plantes de la saison, arrosée de cidre ou de bière, et saupoudrée de farine. Puis on y mettait le feu grâce à un morceau de la bûche de l'année précédente (conservé dans cet unique but). La bûche brûlait toute la nuit et ses braises continuaient à se consumer pendant 12 jours après qu'on eût procédé à la cérémonie de l'extinction des flammes.

 

Publié dans Sabbats et Rituels

Commenter cet article