Samhain - informations

Publié le par NightWind

Samhain (prononcé 'saounn' ou 'sahwinn') est le nom donné au mois de Novembre dans les langues gaéliques. La fête de Samhain célèbre la fin de la saison des récoltes, et est généralement considérée comme la nouvelle année celtique.
Une version moderne de cette fête continue à être célébrée aujourd’hui dans certaines traditions de la Toussaint catholique, dans la fête séculière d’Halloween, et dans les pratiques folkloriques des nations celtes. Elle est aussi observée par de nombreux néo-païens.  

undefined


Origines
Le calendrier gaulois semble avoir été divisé en deux moitiés : la moitié sombre qui commence au mois de Samonios (lunaison d’Octobre/Novembre), et la moitié lumineuse, qui commence au mois de Giamonios (lunaison d’Avril/Mai). La célébration de la fête de Samhain prenait sans doute place pendant les ‘trois nuits de Samonios', le début du cycle lunaire qui tombait au plus près du mi-point entre l’équinoxe d’automne et le solstice d’hiver.
Le terme irlandais Samhain est dérivé du vieil anglais samain, samuin, ou samfuin, mots qui se réfèrent tous au 1er Novembre (latha na samna: 'jour de samhain'). Sa signification est supposée être 'fin de l’été'. 


Néo-paganisme et Wicca
La fête de Samhain est observée par de nombreux néo-païens de diverses façons. Certains néo-païens pratiquent des rites élaborés pour honorer les défunts et les déités associées aux défunts dans leurs cultures ou traditions particulières. Certains la célèbrent d’une manière aussi proche que possible de celle des anciens celtes, tandis que d’autres observent la fête avec des rituels venant de nombreuses autres sources.
Samhain est une des huit fêtes annuelles, appelées 'Sabbats', célébrées dans la Roue de l’Année Wiccane. Elle est considérée par la plupart des Wiccans comme le plus important des ‘Sabbats majeurs’. Dans l’hémisphère nord, Samhain est généralement célébrée à partir du coucher du soleil le 31 Octobre. 


Traditions et Symbolisme
D’après le folklore celtique, Samhain est une période où les frontières entre le monde des vivants et le monde des morts deviennent plus fines, disparaissant parfois complètement, et permettant aux esprits et aux entités surnaturelles de passer d’un monde à l’autre pour rendre visite aux humains. C’est le moment de l’année où les ancêtres et les disparus sont honorés, et où des offrandes élaborées leur sont faites. Souvent un repas est préparé, fait des mets favoris des défunts, une place leur est réservée à table, et des chants traditionnels, des poésies et des danses leur sont dédiés. Une porte ou une fenêtre est ouverte à l’ouest et les chers disparus sont invités à prendre part à la fête. Beaucoup laissent une bougie ou une lanterne allumée à une fenêtre située à l’ouest, pour guider les défunts jusqu’à la maison.
La Déesse, portant l’Enfant Soleil dans son ventre, elle se retire dans l’Autre Monde avec son consort, qui règne à présent comme Seigneur de l’Autre Monde. Sur la Terre, elle est à présent la Vieille Femme, qui offre les secrets du royaume intérieur, de la sagesse et de la magie.

Publié dans Sabbats et Rituels

Commenter cet article