Concilier Wicca et Christianisme ?

Publié le par NightWind

Il peut arriver qu’une personne souhaite suivre une religion syncrétique – une foi incluant des éléments de deux religions (ou plus). C’est d’ailleurs une pratique courante en Extrême-Orient. Or, de nombreux adeptes du New Age, faisant fi des barrières, mélangent certaines croyances et pratiques chrétiennes et wiccanes. Ces deux pratiques peuvent-elles se mélanger harmonieusement ? Et les pratiquants de cette religion syncrétique seront-ils considérés comme chrétiens et comme wiccans par les pratiquants conventionnels de ces deux religions ?
NB : j’insiste sur les expressions "certains chrétiens" et "la plupart des chrétiens" qui se retrouvent tout au long de l’article. Je suis consciente qu’il existe des différences et des divergences au sein de la communauté chrétienne sur nombre de concepts cités ci-dessous. De la même façon, il existe des divergences au sein des différentes traditions wiccanes. Cet article se base sur les principes généraux des deux religions.


Difficulté principale : le concept du divin

La plupart des chrétiens contemporains se considèrent comme monothéistes, et croient en la Trinité, composée du Père, du Fils et du Saint Esprit, trois personnages différents à l’intérieur de la même divinité.
La Bible, interprétée de façon littérale, décrit la "Sagesse" comme une sorte de déesse qui était présente lors de la création de l’univers. Cependant, elle ne joue pas de rôle significatif dans la foi chrétienne. 
Les Wiccans sont généralement duo théistes : ils vénèrent un Dieu et une Déesse dont les trois aspects, la Vierge, la Mère et la Vieille Femme, représentent la sexualité, la fertilité et la sagesse. 
Au premier coup d’oeil, on se rend compte que les croyances de la Wicca et du Christianisme au sujet du divin sont assez incompatibles.


Les incompatibilités

- Nombreux sont ceux qui définissent le chrétien comme suit : celui qui s’est repenti de ses péchés, qui voit en Jésus le Seigneur et le Sauveur, et qui accepte les enseignements centraux du christianisme (la Trinité, l’Incarnation, la résurrection de Jésus, l’Immaculée Conception, le paradis, l’enfer, le péché, la rédemption, le péché originel, l’existence de Satan, etc.). Nombre de ces concepts sont incompatibles avec la théologie wiccane.
- De nombreux chrétiens conservateurs enseignent que les femmes ne devraient pas être en position de pouvoir par rapport aux hommes, que ce soit à l’église, au travail, ou à la maison. Une telle croyance est totalement incompatible avec l’éthique wiccane, qui prône l’égalité des sexes. 
- Les conservateurs pensent généralement que l’homosexualité est non naturelle, anormale, choisie, changeable et qu'il s'agit intrinsèquement d'un péché. La plupart des wiccans ne sont pas d’accord, et acceptent les découvertes des sexologues qui tendent à prouver qu’une orientation homosexuelle est normale et naturelle pour une certaine proportion d’humains. De plus, l’orientation sexuelle d’un adulte n’est pas choisie et ne peut être changée. 
- De nombreux chrétiens disent que la Bible condamne la Sorcellerie. Cependant les pratiques que le texte biblique (dans les versions en Hébreu et en Grec) condamne sont uniquement des formes de sorcellerie maléfique et le fait d’empoisonner les gens, pratiques qui sont interdites aux wiccans.
- Les chrétiens conservateurs croient que les diverses formes de divination font partie intégrante de la Wicca. Or, puisque la Bible contient des passages condamnant la plupart des techniques de divination de l’époque, ils concluent que les croyances wiccanes n’ont pas leur place dans le Christianisme.
- Certaines histoires de la Bible sont considérés comme profondément immorales par les chrétiens modernes, elles sont inacceptables pour les wiccans : le génocide, l’esclavage, la lapidation, la punition corporelle des enfants, le viol des prisonnières, l’exécution des épouses qui ne sont plus vierges, l’exécution des homosexuels, l’exécution des minorités religieuses, etc. 


Les 10 commandements

Certains des commandements posent un réel problème :
"Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face." Il est intéressant de constater que l’auteur de ce passage reconnaît l’existence d’autres dieux. Toutefois, le commandement interdit clairement le fait de vénérer le Dieu et la Déesse de la Wicca, dont les personnalités sont très différentes de celle du Dieu chrétien.
En ce qui concerne les idoles : la plupart des Wiccans utilisent des statues sur leurs autels, qui sont en désaccord avec le commandement : "Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles."
"Tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain." La plupart des Wiccans seraient d’accord avec le fait qu’être obsédé par les possessions de son voisin n’est pas une bonne chose. Toutefois, les Wiccans rejettent le concept selon lequel l’épouse et les serviteurs puissent faire partie des possessions de l’homme, au même titre que sa maison ou son âne !


Conclusion

Certains wiccans peuvent se sentir à l’aise avec le fait de se considérer comme chrétiens dans le sens où ils acceptent Jésus Christ comme étant un grand prophète et un enseignant religieux, et où ils s’efforcent de suivre ses enseignements. Toutefois il apparaît assez clairement qu’un wiccan ne peut pas correspondre à la définition du chrétien professée par les chrétiens conservateurs.
Une religion syncrétique peut fonctionner si les enseignements des deux religions d’origine sont plus ou moins compatibles, mais dans le cas du christianisme et de la Wicca, je pense qu’il y a trop de divergences fondamentales pour parvenir à un mélange harmonieux. Dans l’absolu, ce n’est pas le concept de Dieu lui-même qui pose problème, puisque l’un des enseignements de la Wicca est que "tous les Dieux sont un seul Dieu". Dans l'état actuel des choses, ce qui pose problème et fait que les deux religions ne peuvent que difficilement s’accorder, ce sont certaines interprétations de la Bible qui ont été posées en vérités absolues à une époque donnée. J'ai tendance à penser que pour survivre, une religion doit savoir s'adapter et évoluer, sous peine de tomber dans le fondamentalisme et l'extrémisme. Et tout le monde sait que rien de bon ne peut venir de ces deux attitudes...

Publié dans Mes Pensées Païennes

Commenter cet article

Eluna 13/12/2008 17:16

Un petit conseil, lis Histoire de la Magie d'Eliphas Lévi, si ce n'est pas déjà fait... Il est passionant. certes, son point de vue "catho" est un peu lourd parfois mais il exprime bien ce que tu explique, et dis que de toute façon Art Royal (Magie quelqu'elle soit) doit aller aux côtés de la religion, puisqu'elles ont toutes deux les même sources...
Il dresse également une histoire de la magie, Hermétisme, chamanisme, satanisme, mages, sorciers, tout y passe! Et c'est vraiment génial!!!
Bisous