Dons, pouvoirs et poudre aux yeux

Publié le par NightWind

Voilà quelque chose qui m'agace profondément...
Ce n'est pas la première fois, et ce ne sera malheureusement pas la dernière, que je croise sur le net des personnes qui veulent à tout prix "avoir un don". Je trouve navrant de constater que pour beaucoup, la pratique de la Magie ne soit qu'un moyen d'être plus cool que les autres, un moyen d'épater la galerie en se vantant de pouvoir faire des choses extraordinaires.

On a beau répéter et rabâcher que la Magie ne permet pas de transgresser les lois universelles, il ne se passe pas un mois sans que l'on ne tombe sur une demande (ou pire, sur un soi-disant rituel) pour apprendre à lancer des boules de feu (j'exagère à peine). C'est désespérant à la fin, de constater que même au sein d'une communauté qui se dit en harmonie avec l'univers, ce genre de délire fantastico-cinématographique continue à sévir... Et je trouve même inquiétant que des personnes qui se disent Sorcières en soient encore à une espèce de course à l'armement magique !
C'est à celui qui aura le don le plus cool :
"Moi je suis télépathe !
- Ah ouais, bin moi le suis empathe !
- Pfff, rigolade, moi je peux arrêter le vent !
- Bande de débutants, moi je lance des boules de feu !"

On se croirait dans la cour de récré d'une école maternelle...

Alors, certes, il existe des gens qui ont des "dons", qui peuvent ressentir les émotions de leur entourage, qui pressentent des choses, etc. Mais pour la plupart, ils vous diront que c'est loin d'être une partie de plaisir, et que leur "don" est bien plus proche d'une malédiction qu'autre chose.
Imaginez un peu ce qu'est le quotidien d'un empathe, qui, comme une éponge, absorbe les émotions négatives des gens qui l'entourent ! Imaginez-vous à sa place, dans la rue d'une grande ville, recevant de plein fouet toutes les tristesses, toutes les colères, toutes les haines des passants qui marchent à côté de lui ou d'elle !
Imaginez le malaise que l'on peut éprouver lorsqu'on perçoit les pensées d'une autre personne, ou lorsqu'on est visité par des esprits qui n'ont pas accepté leur passage dans l'autre monde.
Dites-moi que vous acceptez de vivre ça 24 heures sur 24, 7 jours par semaine, 365 jours par an, sans pouvoir réellement décider du moment où ce "don" va se manifester, sans pouvoir couper la communication comme on éteindrait une radio ! Dites-moi que vous acceptez les migraines, les nausées, les phases de dépression et les crises d'angoisse qui accompagnent souvent ces "dons" ! Alors peut-être considérerais-je que vous êtes pleinement conscients de ce que vous demandez. Mais de toutes manières, je ne pourrai pas vous donner la recette ou le rituel qui vous permettra d'obtenir ce "don".

Comme son nom devrait l'indiquer, un "don" ne s'obtient pas parce qu'on le veut. C'est une capacité qui apparaît comme ça, déclenchée par certains facteurs, généralement traumatiques (un accident, un choc émotionnel, etc.), parfois héréditaires. Quelques rares études ont été faites (pas en France, bien sûr, pays cartésien par excellence) sur le sujet, et la plupart tendent à prouver que ces "dons" sont latents en chacun de nous. Malgré les progrès de la science, le fonctionnement du cerveau humain reste un grand mystère, et il est difficile de comprendre pourquoi certaines personnes vont développer des capacités "paranormales" alors que d'autres ne le feront pas. Le déclencheur du "don", qu'on le considère de façon scientifique (réaction chimique du cerveau à un stimulus) ou mystique (don des Dieux), reste hors de notre portée : nous ne décidons pas, nous ne choisissons pas ! Restons humbles face à ce que nous ne comprenons pas et n'essayons pas à tout prix de vouloir tout contrôler, tout diriger.

Ne sombrons pas non plus dans la dérive qui consiste à vouloir être différent à tout prix, à vouloir être "meilleur que les autres" ! C'est une attitude qui me fait grincer des dents et qui me donne la chair de poule, parce qu'elle me fait penser à ces mouvements qui parlent d'élite et de race supérieure, ces mouvements qui ont par le passé cherché à utiliser des connaissances ésotériques pour imposer au monde leur domination.

Cessons de jouer les maîtres du monde !

Le monde n'a pas besoin de maîtres, il n'a pas besoin que nous demandions plus de pouvoirs ou plus de pouvoir, il y a sur cette Terre bien assez de dictateurs, de gourous et de mégalomanes dont la seule ambition est d'être au-dessus de tous !
Notre pauvre monde aurait plutôt besoin que nous prenions conscience du fait que nous sommes tous semblables malgré nos différences, que nous sommes tous dépendants d'une belle petite planète que nous négligeons pourtant, que nous maltraitons, dont nous épuisons les ressources pour une poignée de bouts de papier !

Au lieu de cultiver la différence, de chercher à être supérieurs, de vouloir toujours plus, de courir après des illusions de gloire, ne vaudrait-il pas mieux que les humains fassent de leur mieux pour être semblables, unis, ensemble ?
Saint Exupéry a dit un jour "S'aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction". Pour ma part, j'aurais tendance à le paraphraser en disant : "L'amour, ce n'est pas se regarder le nombril en pleurant sur sa solitude, c'est ouvrir les yeux pour voir que nous ne sommes pas seuls et que nous cherchons tous la même chose : le bonheur, la paix et la sérénité." Encore faut-il ouvrir les yeux...

Publié dans Eso et Philo

Commenter cet article

alyanne 13/12/2008 17:14

Je pense que les gens, des jeunes pour la plupart, sont trop ommnubiler par ce qu'ils voient à la télé, harry potter, charmed, ils croient que la magie c'est ca, certes certaines personnes ont des dons et croyez moi la plupart ne s'en vante pas ... je connais une empathe et c'est un don qui la bouffe alors je pense que ceux qui joue à celui qui a le plus grand cheval ne le font que pour se rendre plus intéressant ... c'est un peu le propre de l'homme

Louise Kittie 13/12/2008 17:14

Ce serait un très bon sujet pour l'Aube ça non ? Tout à fait d'accord avec toi ...

Eluna 13/12/2008 17:13

Hihi, je vois que le post du fofo a fait réagir... En effet, c'est ridicule.
Je comprends très bien ton point de vue. Je voulais juste dire que je ne suis pas tout à fait d'accord. Je ressens beaucoup d'émotions, négatives surtout. Le métro est une expérience dure à vivre, tous ces gens énervés, ralant et pestant contre tout. Mais je ne vois pas cela comme une "malédiction". C'est douloureux, mais au moins je me sens en vie. Et quand je peux être utile, c'est la que je me sens vivre. Ressentir les choses n'est pas un don. Je n'aime pas du tout le terme d'empathe, je ne me considère pas comme tel, mais cela vient de notre capacité à nous ouvrir au monde...
Courage!

Minerva 13/12/2008 17:03

que dire de plus, mis à part que je comprends tout à fait ta réaction. POur moi , le plus beau "don" (j'aime pas trop ce mot) est celui de pouvoir s'interesser à son prochain et à l'aider. Point final. S'aimer soi même c'est bien mais aimer les autres, c'est encore mieux et c'est ça que j'appelle DON.