Découverte à Sechín Bajo

Publié le par NightWind

Casma est une ville située dans la région d’Ancash, au Pérou, à quelques 300 kilomètres au nord de la capitale Lima. Quelques uns des plus grands monuments préhistoriques du monde se trouvent dans la vallée de Casma et dans la vallée de Sechín.
Les complexes de la pyramide, de la place principale, et de la cour circulaire inférieure s’étendent sur plus d’un kilomètre de long. En Février 2008, des archéologues ont mis à jour une place cérémoniale qui a été datée d’il y a 5500 ans, ce qui en fait la plus vieille structure trouvée sur le continent américain.

Le Pérou est sans doute plus connu comme le berceau de l’empire Inca, qui s’étendait du Chili actuel à l’Equateur. Mais les Incas étaient des arrivants tardifs dans la longue histoire du peuplement péruvien, leur apogée se situant au 15e siècle, avant la conquête par les Espagnols au début du 16e siècle. Avant les Incas, le Pérou fut la mère patrie de diverses civilisations qui ont laissé un riche héritage de ruines, de poteries, de tombes et d’artefacts. Le Nord du Pérou livre année après année, des trésors archéologiques considérables.
Avant cette découverte à Sechín Bajo, les archéologues considéraient que la citadelle de Caral était la plus ancienne de l’hémisphère occidental, avec une ancienneté d’environ 5000 ans. Les scientifiques disent que Caral était un des 6 endroits du monde (avec la Mésopotamie, l’egypte, la Chine, l’Inde et l’Amérique Centrale) où les humains commencèrent à habiter dans des villes il y a environ 5000 ans.
Sechín Bajo est un gros tertre sur lequel se trouve un grand complexe architectural. Le complexe date de ce qui est généralement désigné comme la Période Initiale ou Période Formative, (il y a 4000 à 2800 ans) de la société péruvienne, et l’architecture monumentale est caractérisée par des tertres pyramidaux en pierre, brique et remplissage de terre, souvent surmontés par des structures formant un complexe de salles multiples et d’escaliers.
Le site principal de Sechín Bajo est un tertre plate-forme de 80 x 120 m, et haut de 18m. Il est surmonté d’un bâtiment fait de pierre, de brique et d’argile, dont l’étage principal a des murs intérieurs de près de 3 m de hauteur. Certaines portions de ce bâtiment sont largement plus tardives que le tertre lui même. Des fouilles dans certaines parties du complexe ont révélé un usage multiple sur une période étendue, incluant des inhumations. Contrairement aux autres sites de la vallée de Casma, la seule décoration du bâtiment trouvée jusqu’ici est une frise murale de "graffiti" grossiers gravés dans l’argile (datée d’il y a 3300 ans).
Les archéologues péruviens et allemands sont arrivés à la conclusion que la vallée de Casma et le complexe de Sechín couvraient plusieurs époques. Le site était connu, mais de nouvelles fouilles mirent à jour d'autres éléments.

La découverte est un édifice circulaire, enterré, situé sur la zone côtière de Casma. D’après les 25 tests de datation au carbone 14 effectués par les archéologues allemands, il fut construit aux alentours de l’année 3500 avant JC. Presque 2000 ans plus tard, une autre structure, mesurant 180 sur 120 mètres, fut ajoutée par dessus.
L'édifice est construit en pierre naturelle provenant des montagnes situées à proximité. La partie qui a été ajoutée par la suite compte quatre grands jardins. Sur une des parois de ce deuxième ensemble est représenté le célèbre motif du Degollador (littéralement l’Egorgeur, qui était le Dieu des montagnes, tenant un couteau cérémoniel dans une main un serpent dans l'autre). Les scientifiques pensent pour l'instant que ce motif a été reproduit à une période ultérieure.

"C’est une découverte impressionnante," dit Cesar Perez, le scientifique de l’Institut National de la Culture du Pérou qui a supervisé le projet, "qui pourrait bien réécrire l’histoire du pays."
"Nous avons trouvé d’autres pièces architecturales sous l’édifice, qui pourraient être plus anciennes," a dit l’archéologue allemand Yenque. "Il y a 4 ou 5 autres structures en dessous, ce qui signifie que le complexe a été reconstruit plusieurs fois, peut-être tous les 100 ou 300 ans."
"L'édifice se présente sous la forme d'un temple circulaire d’une dizaine de mètres de diamètre et constitue la première des trois étapes de construction du complexe archéologique de Sechín Bajo, situé à Casma-Tal", précise le responsable des recherches, Peter Fuchs, archéologue à l'Institut latino-américain de l'université libre de Berlin.
"Les gens qui ont construit cet endroit possédaient déjà des connaissances et techniques architectoniques. Nous le voyons clairement à la manière dont les matériaux de construction ont été utilisés."
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article