La nuit noire de l'âme

Publié le par NightWind

C’est le nom donné à cette expérience de désolation spirituelle où passent tous les étudiants de l’occulte à un moment ou à un autre. Elle est parfois caractérisée par le sentiment que vos études ou pratiques occultes ne vous mènent nulle part, que le succès initial que l’on rencontre parfois après quelques mois de pratique s’est soudain tari. Vient alors le désir de tout laisse tomber, d’arrêter les exercices et la méditation, puisque plus rien ne semble fonctionner. Cette expérience, selon St Jean de la Croix, un mystique chrétien, "...endort les appétits spirituels, les mortifie, et les prive de la capacité de trouver un quelconque plaisir où que ce soit. Elle entrave l’imagination, et l’empêche de produire un travail de qualité. Elle arrête la mémoire, l’intellect devient sombre et incapable de comprendre quoi que ce soit, et par conséquent rend la volonté aride et contrainte, et toutes les facultés vides et inutiles. Et au-dessus de ceci plane un lourd et dense nuage, qui afflige l’âme et la tient éloignée de ce qui est bon."

Bien que le débutant puisse éprouver de la crainte lorsque se met en place cette expérience, la "Nuit Noire" n’est pas quelque chose de mauvais ou de destructeur. Dans un certain sens, on peut la voir comme une épreuve, un test par lequel les divinités examinent notre résolution à continuer sur la voie occulte, et si l’on n’est pas complètement sûr de ses études magiques, c’est pendant cette période (à son début) que l’on abandonnera. La Nuit Noire de l’Ame devrait être accueillie, une fois reconnue pour ce qu’elle est (il est fréquent de recevoir un “avertissement” intérieur juste avant le début d’une telle période), comme quelqu’un accueillerait une opération qui lui assurerait la santé et le bien-être.

Lorsqu’on entre dans la Nuit Noire on est submergé par un sentiment de sécheresse spirituelle et de dépression. C'est une façon d’amener l’Ame à l’immobilité, afin qu’une transformation psychique profonde puisse s’opérer. Toutes les distractions doivent être mises de côté, et il ne sert à rien d’essayer de lutter ou de canaliser les vagues d’énergie pure qui de temps en temps peuvent traverser votre être. Cette compulsion intérieure de tout mettre de côté a pour résultat la dépression apparente, où rien ne semble plus intéresser.

La seule chose à faire est d’obéir à votre voix intérieure et de vous immobiliser, en attendant la transformation intérieure que la Nuit Noire annonce. Vous ne vous apercevrez peut-être pas avant longtemps des résultats de ce changement, mais lorsque le désir de reprendre le travail reviendra et que la dépression disparaîtra, la Nuit Noire aura passé (pour un temps).

Personne ne peut vous aider pendant cette période, et dans de nombreux cas, il n’y a personne vers qui se tourner pour obtenir des conseils. Il faut ignorer les conseils bienveillants de la famille et des amis qui vous disent alors de réagir et de rebondir, ce n’est pas une dépression ordinaire, mais une expérience spirituelle profonde que seuls comprennent ceux qui ont effectué une retraite magique. Mais pour beaucoup, comme la routine de la vie quotidienne interdit ceci, tout ce que vous pouvez faire est de cultiver une solitude intérieure, une immobilité et un silence du coeur, et attendre que la transformation s’opère. Il y a de nombreuses Nuits Noires que le chercheur occulte devra traverser pendant le processus mystérieux de son apprentissage. Toutes sont des épreuves mais l’expérience nous apprend à mieux les vivre.

Publié dans Au delà des Bases

Commenter cet article