Hasard et destin, une expérience perso

Publié le par NightWind

Quelques jours après Samhain, le 6 novembre 2005, je m'inscrivais sur le forum d'une boutique en ligne fort connue, où j'avais déjà, à plusieurs reprises, commandé des articles. Qu’est-ce qui, ce jour-là, m’incita à pousser la porte virtuelle d'un forum de discussion ?... Sans doute en partie parce qu'il est relativement difficile en France, de discuter d'ésotérisme et de la voie que j'avais choisie. Certainement qu'une partie de mes motivations était le simple fait de ne pas pouvoir partager ce que je savais avec d'autres personnes et, par cet échange qui est à mon sens primordial, de pouvoir ainsi parfaire mes connaissances sur bon nombre de sujets. Mais je pense qu’il y a autre chose, comme vous le verrez par la suite…

Quoi qu'il en soit, ce forum a été pour moi un déclic formidable, et si je l'ai délaissé depuis car il y a, à mon goût, beaucoup trop de membres et beaucoup trop de sujets répétitifs (ce qui me donnait parfois l'impression d'être dans un hall de gare à l'heure de pointe), il n'en reste pas moins que je dois beaucoup à ce forum, tant sur le plan des connaissances théoriques et pratiques que sur le plan des amitiés "virtuelles" que j'y ai nouées.
Ces amitiés sont nées d’abord au fil des discussions sur le forum. On répond à certains membres dont le texte nous a intéressé, dont les idées nous ont intriguées, et de fil en aiguille, on en vient à apprécier les personnes qui sont de l’autre côté de l’écran. Ma participation au forum notamment dans le domaine de l’astrologie, qui est une de mes passions depuis l’adolescence, amena une personne en particulier, N., à me demander si je pouvais lui faire son thème astral. Il faut dire que cette même personne attisait déjà ma curiosité de par la similarité de ses réactions et des miennes et c’est avec plaisir que j’acceptai. En élaborant son thème, je mis cette similarité sur le compte de son signe de naissance, car j’ai toujours eu de fortes affinités avec les personnes ayant une dominante de Verseau. Cette personne étant Verseau et d’un âge proche du mien, il semblait donc relativement logique que nos idées soient proches.

Mais un message privé assez inquiétant vint changer le cours des choses. Jusque là, je n’avais pas vu l’intérêt de m’intéresser à MSN, mais ce jour-là, un des membres que j’appréciais sur le forum me convia à y venir, car quelqu’un avait de gros ennuis et avait besoin de notre aide. Je me retrouvai donc au milieu d’une conversation MSN de 6 personnes : S., la personne qui avait un problème, Q., D., I., N. et moi. Le fait que les pseudos ne soient plus de rigueur et que les échanges se fassent en direct, même par clavier interposé, créa très vite une complicité plus forte entre ces quelques personnes. D’autre part, se retrouver tous liés dans un même but fut aussi un facteur important, à mon avis. Ceci dit, l’intervention au niveau du problème de S. tourna assez vite au vinaigre puisqu’elle finit par nous reprocher d’avoir voulu l’aider… Mais bien après ces événements, nous avons continué à converser régulièrement. Un petit groupe s’était formé, composé de 5 personnes d’horizons et d’âges différents, mais liés par des idées communes et des affinités puissantes. Tant et si bien que nous avons décidé de créer "notre" fofo, à une échelle plus gérable que celui où nous avions fait connaissance (il faut dire que le nombre de membres et de messages sur ce forum me faisait de plus en plus penser à un hall de gare à l’heure de pointe !), et avec une spécialité avouée : la Wicca.

Enfin bref, au fur et à mesure des échanges «forumesques» et «msn-esques», force fut de constater que N. et moi avions vraiment beaucoup de points communs, non seulement au niveau des opinions, mais aussi, et c’est plus étrange, au niveau de notre parcours, de nos goûts, etc... Il était fréquent que nous répondions exactement les mêmes choses, que ce soit sur le forum ou sur MSN, et à force d’en rire, nous nous sommes finalement posé un certain nombre de questions. Les coïncidences, d’amusantes, devenaient troublantes… Je prends pour exemple le fait qu’un des personnages du premier roman de N. porte mon prénom, que ce même premier roman (dont je n’avais encore lu que quelques extraits) ait de grands points communs avec le livre qui m’avait amenée à la Wicca, que N. soit un prénom récurrent dans ma vie amicale, que nos hommes fassent le même boulot, que nos apparences physiques soient relativement proches, etc…

C’est en discutant de toutes ces coïncidences que nous avons découvert que N. s’était inscrite sur le premier forum 2 jours avant moi, poussée par le même genre de curiosité. Tout cela  nous fit nous demander si notre ami le destin n’avait pas finalement quelque chose à voir là-dedans. Et à partir de là, des questions se posaient : pourquoi le destin nous faisait-il autant de «signes» ? Pouvions-nous ignorer ces signes ou devions-nous les explorer davantage ?
Vous vous doutez déjà du choix fait ! Evidemment, la curiosité nous a poussées à vouloir en savoir davantage ! Et cela passait nécessairement par une rencontre, pour voir si, «en vrai», face à face, le ressenti était aussi poignant que par clavier interposé.

La décision fut vite prise, il fallait en avoir le cœur net, quelques centaines de kilomètres ne nous retiendraient pas… N. vint donc passer un week-end au mois de février, et ce week-end scella définitivement une amitié puissante, en fait bien plus qu’une amitié, le sentiment d’avoir retrouvé une sœur longtemps perdue, à se demander si ce n’est pas réellement le cas, peut-être pas dans cette vie, mais le lien est si fort, nos expériences respectives si proches, que c’est certainement le cas.
Depuis ce week-end s’est même développé un contact presque télépathique, et il nous arrive fréquemment de ressentir les émotions de l’autre. Par exemple, sans raison apparente, une angoisse nous saisit, et lorsque nous l’évoquons un peu plus tard, nous nous apercevons qu’au moment où cette angoisse s’est abattue sur l'une de nous deux, l’autre vivait une expérience bouleversante. L’ouverture de ce canal a coïncidé avec deux événements traumatisants. De mon côté, ma mère était à un stade avancé de son cancer, et j’avais volontairement «déployé mes antennes» psychiques pour garder le contact avec elle malgré les kilomètres. Du côté de N., l’accident de son plus jeune fils a réveillé ce lien télépathique que toute mère a avec son enfant. Et nos «antennes» respectives se sont évidement connectées, confirmant s’il était besoin ce dont je parlais plus haut, que nous avons dû être liées par le sang à un moment donné de nos vies passées.

J’en viens maintenant à la raison qui me pousse aujourd’hui à écrire cet article. Nous avions décidé cet été de nous retrouver à nouveau, mais les événements ne m’ont pas permis de faire le voyage. Par contre, la réunion se fera la semaine prochaine, pour Samhain, et nous attendons toutes les deux ce moment avec impatience ! Et là, à nouveau, le «pourquoi ?» nous fait un clin d’œil… Est-ce un hasard si la première rencontre s’est faite quelques jours après Imbolc et si la deuxième se produira au moment de Samhain ? Est-ce un hasard si N., à ce moment précis de son parcours, ressent le besoin de franchir le pas et de faire son initiation ? Est-ce un hasard si elle m’a demandé d’officier, me mettant en même temps face à une responsabilité magique que je n’avais jusqu’alors jamais envisagée ?

Le destin qui nous a fait nous rencontrer virtuellement sur un forum ésotérique il y a deux ans presque jour pour jour peut-il être ignoré lorsqu’il est à ce point persistant ? C’est vraiment une expérience magique forte, bien plus que tous les rituels, de découvrir que l’on est spirituellement et psychiquement en harmonie totale avec une personne que seul le hasard pouvait vous faire rencontrer, suivre instinctivement le cours des choses et finalement se dire que le hasard n’y est décidément pour rien et, au bout du compte, remercier la Déesse de nous avoir permis de nous retrouver. Peu importe quand et où nous avons été des sœurs de sang, ce qui importe c’est la révélation que cela implique, et la certitude qui inonde nos cœurs et nos âmes d’amour et de confiance : nous revenons, nous renaissons à la vie, et nous pouvons retrouver dans une vie prochaine ceux que nous avons aimés dans une vie précédente. Il suffit pour cela d’ouvrir notre cœur au destin, de le laisser nous mener vers ceux et celles qui nous aiment déjà sans même le savoir. Rien n’arrive par hasard, pour peu que nous sachions écouter et voir, pour peu que nous prêtions attention à autre chose que la raison, à ce qui fait de nous des âmes lumineuses, et pour peu que nous accordions toute notre confiance en l’amour bienveillant de la Déesse. Telle est la vraie magie, celle qui fait de nous des êtres plus sages, celle qui nous fait entrevoir l’infini et l’absolu, celle qui nous révèle ce que nous sommes vraiment, au-delà du matériel et de l’immédiat, au-delà du temps et de l’espace.

Publié dans Eso et Philo

Commenter cet article

Kat-NightWind 13/12/2008 16:58

Il ne restera plus après qu'à raccourcir les distances jusqu'à la Normandie, ma chère Luna...

Luna 13/12/2008 16:58

Je dois avouer que ton aventure est tout à fait fascinante et intriguante. Ce que tu vis actuellement est très fort, et je suis persuadée que ce n'est pas pour rien que N. et toi avez été mises sur le même chemin à une période précise.
Je vous souhaite simplement de mieux vous découvrir encore et de partager de longs moments de complicité, le plus longtemps possible.
Affectueusement.
Luna