Expérience de Mort Imminente

Publié le par NightWind

L'expérience de mort imminente ou EMI (Near Death Experience ou NDE en anglais), parfois appelée expérience aux frontières de la mort (EFM) est un ensemble de sensations décrites par certains individus qui ont pu être réanimés après un coma avancé ou une mort clinique.

Aspect général
Ces expériences ont été identifiées et décrites par le psychiatre Raymond Moody en 1975 sous le nom de "Near Death Experience", reprenant une expression qui avait déjà été proposée par Victor Egger en 1895. La NDE est loin d'être constante : d'après un article publié le 15 décembre 2001, sur 344 patients réanimés d'un coma consécutif à un arrêt cardio-circulatoire, 18 % (62 patients) décrivaient une réelle EMI. D'autres études semblent indiquer que la fréquence réelle serait d'environ 12 %.


Qu'est-ce qu'une NDE ?
A ce jour, des milliers de récits ont été recueillis et étudiés dans le monde entier. La première caractéristique qui se dégage de ces études est la constance de certains éléments que l'on retrouve dans tous les témoignages, quels que soient la culture du témoin, sa religion, son niveau social et intellectuel, son sexe ou son âge, et les circonstances qui ont conduit à l'expérience (maladie, accident, suicide). Il n'existe pas encore de critères acceptés internationalement pour décrire une NDE, mais la classification en cinq stades élaborée par Kenneth Ring en 1980 sert en général de référence :
- Le premier stade correspond à une sensation d'apesanteur, de calme et de grand bien-être. Les témoins se souviennent d'avoir flotté dans un espace étrange et relatent cet épisode comme l'une des plus belles expériences de leur vie.
- A ce premier stade succède le sentiment d'avoir "quitté son corps" et de le contempler à distance depuis un point de vue situé en général au-dessus. Cette situation est en général vécue avec calme et il arrive que les témoins rapportent en détail tout ce qui s'est passé et s'est dit autour de leur corps pendant le temps d'inconscience ou de mort apparente.
- Il s'ensuit un troisième stade au cours duquel les témoins rapportent avoir été aspirés dans un vide, ressemblant parfois à un tunnel, dont l'obscurité devenait de plus en plus "intense". Une sensation de très grande vitesse s'ajoute au sentiment de bien-être. 
- Au quatrième stade, apparaît une lumière blanche et dorée, très brillante et impossible à décrire. A la fois puissante et douce, elle irradie un sentiment d'amour inconditionnel.
- Finalement certains témoins disent avoir pénétré dans cette lumière. Cette étape est vécue comme une fusion avec une matrice originelle. La relation avec la lumière est le point culminant de l'expérience, c'est à elle que les témoins attribueront leur transformation ultérieure.


A partir de ce stade là, les récits varient : certains ont accès à un environnement d'une beauté inimaginable, d'autres ont conscience de la présence d'entités spirituelles ou de personnes décédées, connues ou inconnues, qui semblent remplir différentes fonctions bien précises : rassurer et informer, réparer un événement traumatique ou symboliser une limite à ne pas dépasser.
D'autres encore revoient leur vie défiler sous forme très détaillée. Ils ressentent alors parfois soudainement comment leurs actions ont pu affecter leur entourage ou bien ils comprennent le sens de leur existence et la responsabilité de leurs actes. Cette étape n'est pas vécue comme un jugement mais comme un constat.
Mais au-delà des divergences, tous disent avoir rencontré l'Amour absolu et accédé à la Connaissance universelle, et ils sont convaincus d'avoir fait une incursion dans une autre dimension.
En général, l'expérience se termine par l'arrivée à une frontière où il leur apparaît clairement qu'une fois de l'autre côté, ils ne pourront plus revenir en arrière. Parfois le choix leur est alors donné de rester ou de revenir sur terre, mais d'autres rapportent ne pas avoir eu le choix. De leur plein gré ou non, ils reprennent ensuite conscience dans leur corps avec le sentiment "d'y être à l'étroit" et la douleur liée à leur état physique.

En plus des étapes citées ci-dessus, les caractéristiques typiques d'une NDE incluent le sentiment que d'être réellement mort, une abolition de la notion de temps et d'espace, une grande clarté de pensée, un sentiment de paix, de calme, d'allégresse et d'unité. De plus tous insistent sur le caractère ineffable de l'expérience. Cependant, il existe aussi des expériences dites "négatives" dont le contenu est terrifiant pour le témoin qui en ressort fortement traumatisé.
Malgré beaucoup de points communs, deux expériences ne sont jamais identiques et il faut noter qu'il est extrêmement rare de trouver tous les éléments réunis dans une seule NDE. Cependant, malgré des particularités individuelles et bien que l'éducation, la culture et les croyances influencent la façon dont le phénomène est interprété, tous les témoins décrivent une progression pratiquement identique et éprouvent des émotions similaires, ce qui suggère que ces données concernent tout être humain et nous renseignent sur des réactions inhérentes à la nature humaine à l'approche de la mort. D'ailleurs les enfants, voire de très jeunes enfants, rapportent aussi des NDE, qui sont toutefois plus simples et moins mystiques que celles des adultes.


De quoi s'agit-il donc ?
De nombreux chercheurs ont recueilli et analysé un grand nombre de témoignages, et donnent différentes interprétations de l'origine des NDE. 
Beaucoup de théories psychologiques et physiologiques ont été avancées pour tenter d’expliquer le phénomène, mais aucune ne permet pour l’instant de rendre compte de l’ensemble des aspects de la NDE. Une telle complexité nécessite une approche pluridisciplinaire.
Les NDE soulèvent d'innombrables questions auxquelles il n'existe toujours pas de réponses. L'un des aspects les plus surprenants est justement la clarté de conscience et de pensée, ainsi que la précision de la mémoire qui leur sont associées.
Peut-être s'agit-il d'hallucinations, un mécanisme naturel destiné à aider le mourant à passer de vie à trépas.


Qu'en dit la science ?
Pour beaucoup de scientifiques, ces expériences ne sont que de simples hallucinations produites par un cerveau agonisant, et qui ne méritent pas que l'on s'y attarde. Pourtant, sans tomber dans l'autre extrême qui consisterait à voir dans les NDE la preuve d'une vie après la mort, un examen un peu plus poussé montre que les NDE constituent un phénomène bien plus intéressant qu’un simple rêve ou hallucination.
Beaucoup d'hypothèses psychologiques ou physiologiques ont été avancées. Cependant, la majorité de ces hypothèses a été élaborée sans aucune étude approfondie du phénomène. Les autres, bien qu'intéressantes, ne rendent toutefois compte que de quelques aspects de l'expérience. Une véritable théorie des NDE devra, pour être valable, expliquer l'ensemble du phénomène. Cependant ces hypothèses permettent d'établir des parallèles avec des états connus et définissent ainsi quelques points de départ pour une recherche objective.

Hypothèses psychologiques
Plusieurs hypothèses ont été proposées pour rendre compte d'un besoin du "Moi" de se protéger face à l'imminence de sa propre mort, en se réfugiant dans un monde de fantasmes construit à partir de croyances conscientes et/ou inconscientes. Cependant, d'autres chemins conduisent au même état de conscience, et qui ne correspondent en rien à un besoin de se protéger d'une réalité angoissante. Par contre, il est vrai que les NDE se déroulent toujours selon un schéma constant et tous les récits contiennent un grand nombre de symboles universels (le passage, la lumière, etc...), ce qui pourrait suggérer un rôle important de la psyché dans le phénomène. La plupart du temps, ces symboles sont sans rapport avec les croyances des témoins, ce qui n'est pas sans rappeler la notion d'archétypes, développée par Carl Jung, des images primordiales appartenant à l'inconscient collectif.


Hypothèses physiologiques
Trois pistes très intéressantes, suffisamment élaborées et développées pour ouvrir la voie à une investigation future.

Kétamine : C'est un anesthésique hallucinogène à courte durée d'action provoquant une anesthésie dite "dissociative" car le patient est déconnecté de tous stimuli extérieurs, donc de son corps. L'état altéré de conscience qui en résulte se rapproche semblerait-il beaucoup de celui associé à une NDE.
Lobe temporal et sérotonine : En 1955, le neurochirurgien W. Penfield a mené des expériences de stimulation électrique directe sur certaines zones du lobe temporal qui ont provoqué chez les patients des sensations diverses fréquemment associées aux NDE, comme la sensation de décorporation, l'impression de traverser un tunnel ou des visions mystiques.
Reconstruction d'un modèle de la réalité : Nous savons que notre cerveau est constamment en train de construire un modèle de la réalité qui nous entoure à partir des signaux sensoriels qui lui parviennent. Le modèle de Blackmore spécule que lorsque ces signaux cessent, nous nous servons de notre mémoire et de fragments de perceptions pour reconstruire un modèle de notre réalité. Ainsi, l'expérience de décorporation résulterait de la tentative du cerveau agonisant de reconstruire un modèle de l'univers à partir de signaux sensoriels limités. Elle propose en outre que "l'expérience du tunnel et de la lumière" trouve son origine dans la structure du cortex visuel, la partie du cerveau qui traite les informations visuelles. Dans la représentation du monde organisée au niveau du cortex visuel, beaucoup de cellules représentent le centre de notre champ visuel, et très peu correspondent à ses bords. Aussi, si le bruit de fond augmente dans le cortex visuel, un point lumineux devrait tout d'abord être aperçu au centre du champ visuel, puis devrait grossir peu à peu pour finalement occuper tout le champ, ce qui serait interprété par le cerveau comme un mouvement à travers un tunnel vers une source lumineuse.

Conséquences et effets secondaires 
Les expériences de ce type sont en général très marquantes pour les sujets qui les vivent. Tout se passe comme si, au cours d'une NDE, un accès à un état de conscience différent s'ouvrait dans lequel était perçue une réalité plus vaste transcendant le temps, l'espace et la matière. Le retour à la conscience peut s'accompagner d'une certaine confusion entre l'EMI et la réalité et à une peur d'être considéré comme victime de maladie mentale. À plus long terme, on note fréquemment un développement de l'empathie, la remise en cause des priorités et la modification du mode de vie. On assiste également souvent à une perte d'intérêt pour les dogmes religieux, au développement de la croyance en la vie après la mort, à un intérêt accru pour les questions spirituelles et la transcendance, et parfois à l'apparition de nouvelles facultés psychiques. Finalement, pour beaucoup, la NDE est ressentie comme une seconde naissance.
Cependant, ces répercussions ne sont ni immédiates ni automatiques mais nécessitent un travail de concrétisation et d'intégration. Même sans parler des NDE "négatives", dont le contenu terrifiant peut provoquer un état dépressif accompagné d'anxiété, de cauchemars récurrents et d'une peur exacerbée de la mort, le témoin ressort dans un premier temps fortement fragilisé et perturbé par une telle expérience, même si elle était "positive".
Tout d'abord parce qu'ayant frôlé la mort de près, il a subi un traumatisme important et se trouve souvent dans un état physique critique. D'autre part, il se rend vite compte qu'il lui est difficile de partager ce qu'il a vécu avec le corps médical et/ou son entourage.
Au problème physique vient donc s'ajouter une aliénation totale et le patient se retrouve seul pour assimiler et intégrer la plus bouleversante expérience de sa vie. D'un autre coté, son changement d'attitude est souvent difficile à vivre pour son entourage, qui ne comprend pas cette transformation. Incapable de retrouver son ancienne personnalité, cet état de grande perturbation va souvent aboutir à une remise en question sévère qui conduira le témoin à un retournement général de son existence tant au niveau affectif que professionnel.

Sources et Liens NDE
IANDS-France, Noêsis, Paranormal-info

Publié dans Les Enigmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article