L'origine des noms des sabbats

Publié le par NightWind

et les autres noms qu'on peut rencontrer pour les désigner.

Le mot celte Samhain (prononcé "sowine" ou "sameïne" ) signifie “fin de l’été".
Cette fête est aussi appelée Halloween (veille de Toussaint) ou ShadowFest (fête des ombres)



Yule
a des origines controversées : certaines sources disent que le mot vient de l’Anglo-Saxon yula, qui signifie roue, tandis que d'autres clament qu'il vient du scandinave, et qu'il signifie fête du solstice d’hiver.



Imbolc
signifie “dans le ventre” en Anglo-saxon. Cette fête est aussi appelé Oimelc (mot gaélique pour lait de brebis) ou Candlemas (fête des chandelles)



Le printemps se dit Earrach en gaélique. Cette date correspond aux fêtes de la déesse grecque, Eostre, et de la déesse germanique Ostara, toutes deux déesses de l’aube. A noter : le mot anglais pour Pâques, Easter dérive lui aussi de ces deux déesses.



Le nom celtique Beltane ou Beltain (prononcé "belteïne" ou "beltcheïne" ) est dérivé du gaélique Irlandais Bealtaine ou du gaélique Ecossais Bealtuinn, qui signifient "feu de Bel", Bel, Beli, ou Bélénos étant le dieu Celte de la lumière.



Le nom Litha est d’usage récent, il est probablement basé sur un mot Saxon qui signifie l’opposé de Yule. Cette fête est aussi connue sous le nom de Midsummer (mi-été )



Lughnasadh
(prononcé "lounassa" ), en ancien gaélique irlandais, porte le nom de Lugh, le dieu celte, l’élément "nasadh" signifie "donner en mariage," donc cette fête serait le mariage de Lugh. Lammas, autre nom donné à cette fête, vient du vieil Anglais "hlaf" qui signifie pain et "maesse" qui signifie fête.



Mabon
signifie "fils" en gaélique. A rapprocher de Mabon ap Modron, le Dieu gallois dont le nom signifie "Fils de la Mère". Cette fête porte aussi les noms de Alban Elfed "marée de la récolte" ou Fogharadh, mot gaélique qui signifie "hospitalité et abondance".

Publié dans Bases de la Wicca

Commenter cet article