Comment je suis devenue wiccane

Publié le par NightWind

J'ai toujours été attirée par l'ésotérisme, depuis mon adolescence en fait... Déjà à 15 ans, l'astrologie me fascinait et tout ce qui touchait au paranormal également. Une période plus sombre m'a appris qu'on ne pouvait pas sans risque utiliser les énergies qui nous entourent, et qu'il fallait assumer ses choix. Je passe sur les épisodes malheureux où, rebelle à tout, je m'intéressais de très près à la magie dite noire et au vaudou. J'ai joué avec le feu, j'en ai payé le prix. Merci, mais non merci...
Mes études m'ont ensuite orientée vers la Grande Bretagne, et je me suis découvert à ce moment là une passion pour les Celtes, en remontant encore plus loin dans le temps, pour les mégalithes. Stonehenge, Avebury, que d'interrogations, que de théories...


C'est la lecture des Dames du Lac/Brumes d'Avalon de M.Z. Bradley, il y a déjà 21 ans, qui m'a vraiment donné l'envie d'en savoir davantage sur le culte de la Déesse, car cela correspondait tellement à ce que je ressentais comme vrai. Quelques citations de ce livre sont d'ailleurs dans mon grimoire, car je trouve qu'elles reflètent parfaitement ma vision de la Wicca :

"Tous les Dieux sont un seul Dieu et toutes les Déesses sont une seule Déesse... Et à chaque homme sa propre vérité, et le Dieu qu'elle contient."
"Elle, qui travaille seule et en silence au coeur de la Nature, ne peut pas mettre en oeuvre Sa magie sans la force de Celui qui court avec les cerfs et qui, avec le soleil de l'été, rend fertile Son ventre."
"Ce n'est pas une chose aisée de servir la volonté de Cerridwen... Elle n'est pas seulement la Grande Mère de l'amour et de la naissance, Elle est aussi la Dame des ténèbres et de la mort. Elle est aussi la Morrigán, la messagère de la lutte, le Grand Corbeau..."



J'avais la chance d'être à Londres à cette époque là (1987 à 1989), et donc d'avoir accès à des livres qui commencent à peine, 20 ans après, à être traduits en français. Un voyage à Glastonbury et des expériences inoubliables au sommet du Tor et devant Chalice Well m'ont définitivement fait prendre conscience de la voie que j'allais prendre, pourtant j'ai mis 7 ans à franchir le pas et à prendre un engagement solennel devant les Dieux, parce que pendant tout ce temps, je me suis interrogée sur les conséquences que cela allait avoir sur ma vie.
Ce n'est pas si facile, en France, de porter un pentagramme sans s'attirer des regards assassins, et à plus forte raison lorsqu'on a un métier où il est très mal vu de ne pas être athée... Au niveau de ma famille, la seule qui se soit jamais doutée de quoi que ce soit mais sans jamais m'en parler directement, c'était Maman. Aujourd'hui encore, rares sont les personnes de mon entourage (familial ou professionnel) qui sont au courant de mes convictions, et finalement c'est très bien ainsi.
Par contre, le net m'a permis de partager expériences, ressentis et interrogations avec des personnes qui sont devenues des ami(e)s et qui m'ont permis d'avancer grandement sur ma voie. C'est en partie grâce à eux que je vis pleinement mes convictions et je les en remercie du fond du coeur.

Publié dans Mes Pensées Païennes

Commenter cet article