Les calendriers Mayas

Publié le par NightWind

Les Mayas ont laissé derrière eux une profusion de décomptes calendaires. Aujourd’hui, il ne subsiste que quatre codex (manuscrits enroulés) de la folie destructrice des missionnaires espagnols. Ces manuscrits sont essentiellement des calendriers remplis d’indications astrologiques.

A l’aide de calculs mathématiques sophistiqués, les Mayas déterminaient les mouvements du ciel nocturne des milliers d’années dans le passé et dans le futur, ils savaient prédire les éclipses du soleil, et savaient en combien de temps la Lune tourne autour de la Terre. Ils maniaient parfaitement le concept du zéro alors que ni les Grecs, ni les Romains n’en avaient la moindre idée.

Les Mayas attribuaient l’origine de leurs connaissances à leurs aïeux qui les tenaient des premiers hommes. En fait, on reste perplexe devant les disparités qui existent entre les réalisations des Mayas et leurs connaissances, car à part en architecture, la culture Maya est assez primitive. Comment ont-ils pu cartographier l’univers alors qu’ils ne connaissaient pas le principe de la roue ? Comment ont-ils pu compter en millions d’années et n’avoir jamais réussi à peser un sac de maïs ?


Ecriture et numération

Les Mayas sont le seul peuple du continent américain à avoir développé une écriture. Leurs livres, les codex, étaient faits de longues bandes de papier d'écorce pliées en accordéon et recouvertes d'une fine couche de chaux.

Les trente langues parlées de nos jours par les six millions de mayas dérivent de la même langue proto maya ancienne de 7000 ans. Cette évolution implique que les mayas partagent probablement une très ancienne souche génétique commune.

Les Mayas ont créé une numération de base 20 adaptée au comptage du temps : 0, 20, 400, 8 000, 160 000, ... (au lieu de 0, 10, 100, 1 000, ... dans notre système décimal). Ce système vigésimal était également utilisé par les Gaulois et les Basques. Pour les calculs, ils n'utilisent pas les glyphes, mais des signes très simples : la coquille pour le zéro. Le point pour une unité. Le tiret pour cinq unités.

Image hébergée par servimg.com


Tout nombre supérieur à 20 s'écrit sur une colonne verticale en le décomposant en une somme de puissances de 20. Le 2e étage est un multiple de 20, le 3e étage est un multiple de 400 (20x20), le 4e étage est un multiple de 8000 (20x20x20), etc...  

Image hébergée par servimg.com

 

Les Calendriers Mayas


Ce qu'on appelle le calendrier Maya est en fait un système de plusieurs calendriers distincts utilisés par la civilisation Maya pré colombienne, et par certaines communautés Mayas modernes dans les hautes terres du Guatemala (Mayas Quichés).


- le tzolk'in, «année» non numérotée de 260 jours à caractère divinatoire et religieux ;
- le haab, année vague non numérotée de 365 jours à caractère civil ;
- le compte long, ou décompte des jours sur une période d'environ 5125 ans (soit 13 baktunob), destiné à la datation des événements historiques (successions, batailles), qui se subdivisait ainsi :

* le kin, jour
* le uinal, période de 20 kinob (jours)
* le tun, période de 18 uinalob, soit 360 jours
* le katun, période de 20 tunob, soit environ 20 ans
* le baktun, période de 20 katunob, soit environ 394 ans

- le cycle novénal ou cycle des « seigneurs de la nuit », d'une période de 9 jours ;
- le cycle des phases de la lune (âge de la lune et numéro de la lunaison) ;
- le compte court utilisé à la place du compte long depuis le classique terminal jusque durant l'époque coloniale ;
- le cycle sidéral de Vénus.

Tzolk'in

Le cycle sacré de 260 jours est composé de deux cycles plus courts : les chiffres 1 à 13, et 20 noms de jours différents. Le nom de chaque journée est représenté par un dieu qui transporte le temps à travers le ciel, marquant ainsi le passage du jour à la nuit. Les noms des jours sont les suivants : 

Image hébergée par servimg.com


Certains de ces noms renvoient à des divinités animales comme Chuen (le chien) et Ahau (l'aigle); certains archéologues ont fait remarquer que la séquence des animaux chez les Mayas est parallèle à celle des signes lunaires du zodiaque de nombreuses civilisations de l'Orient et de l'Asie du Sud-Est.

Selon la formule du Tzolk'in de 260 jours, le temps n'est pas linéaire mais il évolue en cercles concentriques semblables à une spirale. Les deux cycles de 13 et de 20 s'entremêlent et se répètent sans cesse. Le calendrier commence donc par 1 Imix, 2 Ik, 3 Akbal, et ainsi de suite jusqu'à 13 Ben, après quoi il enchaîne avec 1 Ix, 2 Men, etc. Le dernier jour de ce cycle de 260 jours est le 13 Ahau.

Image hébergée par servimg.com

Divination

Chaque jour du Tzolk'in a un Saint Patron qui influence les événements. Le Ah K'in, prêtre chaman des Mayas, dont le titre signifie “Gardien des Jours”, lisait le Tzolk'in pour déterminer les réponses à des questions concernant la santé, la richesse et la famille. Lorsqu’un enfant naissait, le Gardien des Jours interprètait le Tzolk'in pour identifier le caractère de l’enfant, tout comme nous le faisons avec nos signes du zodiaque. Le Calendrier Sacré était aussi utilisé pour déterminer les dates les plus propices pour les rituels communautaires. 

Haab'

L'année vague, ou Haab’ de 365 jours, était semblable à notre calendrier moderne. Elle comportait 18 mois de 20 jours chacun et se terminait par une période de cinq jours. Le calendrier profane de 365 jours se rapportait surtout aux saisons et à l'agriculture et était basé sur le cycle solaire. Les 18 mois mayas étaient les suivants, dans l'ordre : 

Image hébergée par servimg.com


Les 5 jours sans nom à la fin du calendrier se nommaient Wayeb' et étaient considérés comme une période dangereuse. Foster, en 2002, écrit : "Pendant Wayeb’, les portes entre le royaume des mortels et le royaume du monde souterrain se dissolvaient. Aucune limite n’empêchait plus les déités mal intentionnées de causer des désastres." Pour contrer ces esprits maléfiques, les Mayas pratiquaient de rituels pendant la période de Wayeb'. Par exemple, ils évitaient de quitter leurs maisons ou de se laver ou de se coiffer.

Roue Calendaire

Ni le Tzolk'in ni le Haab' ne dénombraient les années. La combinaison des deux systèmes était généralement suffisante pour identifier une date, puisque le cycle de 52 ans ainsi créé était au-dessus de l’espérance de vie générale.

La combinaison du Tzolk'in et du Haab’ produisait un cycle de 18 980 jours, correspondant à environ 52 années solaires. Ce cycle de 52 années Haab' était connu sous le nom de Roue Calendaire.

Image hébergée par servimg.com


La fin de ce cycle de 52 ans était particulièrement redoutée parce qu'il s'agissait d'une période où le monde pouvait prendre fin et où le ciel pouvait s'effondrer si les dieux n'étaient pas satisfaits de la façon dont les humains s'étaient acquittés de leurs obligations.

Cycle Vénusien

Les Mayas étaient d’habiles astronomes et ils savaient calculer le cycle vénusien avec une grande précision. Le cycle vénusien était particulièrement important car les Mayas croyaient qu’il était associé à la guerre, et ils l’employaient pour prévoir les bonnes périodes pour les couronnements et les guerres. Les dirigeants Mayas planifiaient les guerres pour qu’elles commencent quand Vénus se levait.

Le Compte Long

Les Mayas employaient un troisième type de datation comportant des années numérotées, permettant d'établir des chronologies non ambiguës sur de très longues périodes : le compte long. Le point de départ de cette datation est la création du monde actuel, que les Mayas situaient le 11 août 3114 av. J.-C (selon le système de corrélation Goodman-Martinez-Thompson - GMT).


L'unité de base du calendrier est le «kin» (jour).
L'unité supérieure est le «uinal», plus ou moins équivalent à un mois, et qui comporte 20 jours.
Les Mayas employant un système vigésimal, l'unité supérieure aurait dû être de 20 X 20. Au lieu de cela les Mayas choisirent une unité de 18 X 20 = 360 jours qu'ils appelaient «tun», c'est-à-dire grossièrement l'équivalent d'une année solaire.
L'unité supérieure est le «katun», c'est-à-dire 20 tuns (= 7.200 jours)
L'unité supérieure est le «baktun», c'est-à-dire 20 katuns (= 144.000 jours) 

Sur une stèle, une date en compte long apparaît de la manière suivante, dans l'ordre :
- le glyphe d'introduction, dont la partie centrale, variable, est le glyphe de la divinité du mois correspondant du calendrier haab ;
- le nombre de baktuns écoulés depuis le point zéro du calendrier ;
- le nombre de katuns ;
- le nombre de tuns ;
- le nombre de uinals ;
- le nombre de kins. 

 


Les différents nombres sont accompagnés des unités correspondantes ; l'absence d'unité est noté par le chiffre zéro suivi du nom de l'unité.

Le Compte Long disparaît des stèles et des monuments au Xe siècle. La dernière date connue en compte long gravée sur un monument provient du site de Toniná: 10.4.0.0.0, c'est-à-dire 909. A l' Époque postclassique , ne subsiste sur les monuments qu'un système simplifié, de "compte court", composé de périodes de 13 katuns, c'est-à-dire 260 ans.

Les Cinq Soleils

Le Compte Long, employé par tous les Mayas de l'Époque classique, est à la base de leur conception cyclique de créations et de destructions d'univers. Les peuples et cultures qui se sont succédées au Mexique, dont notamment les Aztèques et les Mayas, croyaient que le temps était divisé en cinq grands cycles (ou soleils). Les prêtres disaient que quatre cycles s’étaient déjà écoulés depuis la création de la race humaine. A l’époque de la conquête espagnole, l’humanité était déjà entrée dans le cinquième soleil. L'univers actuel aurait été créé en 3114 avant J.C. 

"Le premier soleil, Matlactli Atl : début -20239, durée 4 008 années. A cette époque vivaient des géants. Le premier soleil fut détruit par l’eau. On lui a donné le nom d’Apachiohualiztli (inondation, déluge). Les hommes furent transformés en poissons. Un seul couple survécut et repeupla la Terre. D'autres disent que sept couples se cachèrent dans une grotte en attendant la fin du déluge. Ils repeuplèrent la Terre et furent adorés comme des Dieux par leurs nations ..."

" Le second soleil, Ehecoatl : début -16231, durée 4 010 années. Ce soleil fut détruit par Ehecoatl (le Serpent du Vent) et les hommes furent changés en singes. Un homme et une femme furent sauvés de la destruction..."

" Le troisième soleil, Tleyquiyahuillo : début -12221, durée 4 081 années. Ce soleil fut détruit par le feu. Les hommes qui descendaient du couple rescapé du second soleil, mangeaient un fruit appelé tzincoacoc ..."

" Le quatrième soleil, Tzontlilic : début -8140, durée 5 026 années. Les hommes moururent de faim après un déluge de sang et de feu..."

Selon les inscriptions: " au cours du cinquième soleil, la Terre se mettra en mouvement et nous périrons tous". Rapportées à notre système de datation, les inscriptions Mayas signalent que le cinquième soleil prendrait fin le 4 Ahau 3 Kankin soit le 23 décembre 2012.

Légende ou réalité ? Seul l’avenir nous le dira.

Publié dans Les Enigmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

David 19/06/2012 23:33

la fin du monde c est le 31 decembre 2099 car le calendrier windows microsoft s'arrette là ! mdr

julie 13/12/2008 16:50

ok merci beaucoup

Kat-NightWind 13/12/2008 16:50

Oui, tout à fait, les noms des jours et des mois en "français" sont des tentatives de reproduction phonétique des noms mayas. Ce n'est donc pas étonnant que l'orthographe soit parfois très approximative. Pour ta date de naissance, 11 Ix, c'est le glyphe Ix du calendrier Tzolkin (image Tzolkin : 2e ligne, 4e colonne) et 2 cumku (ou kumku dans cet article), c'est le glyphe Cumku(Kumku) du calendrier Haab (image Haab : 4e ligne, 3e colonne).

julie 13/12/2008 16:50

merci beaucoup.
Par contre y a t il plusieurs façon d'écrire les glyphes, car sur le site il me dit que je suis 11ix et 2 cumku mais je ne sais pas à quoi cela correspond.
J'ai sortie un manuel d'explication en anglais des glyphes via ce site:
http://www.famsi.org/mayawriting/calvin/
et les noms ne correspondent pas ???
merci

Kat-NightWind 13/12/2008 16:49

j'ai trouvé sur le net ce calculateur, mais il est en espagnol...
http://lexiquetos.ohui.net/fechas-maya/